C’est le moment … de réaliser votre EPI

In C'est le moment ... On
- Updated

L’Entretien de Progrès Individuel (EPI) est un moment d’échange privilégié avec votre le manager. Il vous permet à la fois de réaliser un bilan de l’année écoulée et de définir vos objectifs pour l’année à venir. Bien que ce ne soit pas «officiellement le moment de parler de rémunération, vous pouvez toujours l’aborder et en tout cas mettre en regard vos objectifs et votre rémunération.

Nous vous rappelons que votre manager à l’obligation lors de cet entretien de discuter avec vous votre positionnement GCM et votre classification dans la grille de notre convention collective.

EPI MODE D’EMPLOI

Afin d’éviter d’être balloté de projet en projet au fil des réorganisations et des contrats gagnés, vous avez tout intérêt à vous approprier votre EPI.

Rapide proposition de mode d’emploi basée sur les expériences que nous avons glanées en échangeant avec vous sur le sujet :

OUVRIR LES YEUX ET AVOIR LES PIEDS SUR TERRE :

L’entreprise n’est pas « un monde des bisounours, pour moi cela allait de soi, je donne un exemple, quand j’étais en prépa, j’avais travaillé, j’avais une bonne note, j’étais reconnu, j’étais en colle, j’avais appris mon cours et j’avais une super note, c’était un peu dans la continuité, naïveté totale, je travaille, je serai récompensé, je ne supporte pas ce côté où je vais aller demander, j’avais l’impression de mendier. C’était une évidence, mon manager va voir que je bosse, je faisais du bon boulot. »[1]

La reconnaissance chez Worldline n’est pas automatique, dans bien des cas, le management par manque de temps ou par facilité, tentera de faire table rase de votre parcours, de vos efforts, de vos succès et de vos échecs. Face à cette tendance, il faut s’efforcer de garder une trace de son parcours, avoir une mémoire, écrire sa propre histoire.

Bien préparer son EPI, identifier les moments clés de l’année, les prises de responsabilités, les missions supplémentaires, les périodes de forts investissements, les félicitations du client et des équipes.

DEFINIR DES OBJECTIFS DE PROGRES PERTINENTS :

Afin d’éviter que vos objectifs soient inappropriés des lors que vous changez de projet ou d’équipe, tenter de les penser en accord avec la direction que vous vous êtes fixé. Essayez de les extraire d’un contexte projet, définissez les en fonction de l’écosystème globale de Worldline.

Ayez bien en tête là où vous voulez aller pour essayer avec votre manager d’identifier les jalons pour arriver à destination.

SE MEFIER DES OBJECTIFS DE CONTROLE :

A l’opposé des objectifs de progrès, il y a les objectifs de contrôle. Ces objectifs sont identiques pour beaucoup d’entre nous, leur utilité est souvent limitée. Leur atteinte ne signifie pas que vous avez progressé mais vient uniquement confirmer votre adéquation à votre métier. Notre conseil serait alors de toujours se méfier d’un objectif de contrôle qui se répéterait d’une année sur l’autre malgré vos succès répétés.

Toujours préférer des objectifs vous permettant s’ils sont atteints de justifier un changement de qualification (Evolution de votre code GCM, Syntec, etc.) et une augmentation.

FAIRE VIVRE VOS OBJECTIFS :

L’EPI permet d’assurer au minimum un moment d’échange entre le manager et les salariés qu’il encadre. Ne vous contentez pas de cet entretien, exigez d’avoir une véritable revue de mi-année (nos outils le permettent), affiner vos objectifs à une réalité qui évolue, faite remarquer à votre manager vos succès, l’atteinte de vos objectif au fil du temps, écrivez votre histoire à quatre mains afin de partager une vision commune de votre rôle dans l’équipe lors de votre entretien.

EPI & RÉMUNÉRATION

Plusieurs d’entre vous nous ont fait part de leurs incompréhensions sur le refus du management de parler de rémunération durant l’EPI : « On fait l’entretien mais on ne doit pas parler du salaire et je trouve ça tout à fait ridicule, parce que tu fixes des objectifs et tu étudies si la personne a atteint ses objectifs, mais tu ne mets pas cela en corrélation avec ce que tu la payes […] au moment où on juge mon travail j’aimerais que cela soit mis en relation avec la façon dont on me paye. Donc l’entretien c’est un exercice… Je ne sais pas c’est un peu hypocrite.  »[2]

Sur ce point-là il faut être patient et jouer avec les bandes : votre manager n’a pas à parler de rémunération durant votre EPI par contre il a l’obligation de vérifier l’adéquation de votre métier à vos codes GCM et Syntec. Ces codes ne sont pas anodins et contrairement à ce que beaucoup peuvent penser, ils sont l’un des ressorts efficaces à l’évolution de votre rémunération.

DES QUESTIONS ? DES PROBLEMES ?

Votre manager refuse de réaliser votre EPI ? Vous rencontrez un problème ? Vous avez des questions ? Toute l’équipe CFTC est là pour vous répondre. N’hésitez pas à nous contacter.

Bien à vous

Toute l’équipe CFTC


[1] Entretien avec une salariée

[2] Entretien avec un salarié

You may also read!

CSE : sortie d’impasse

Rappel du dernier épisode : la négociation officielle sur la mise en place du CSE s'était officiellement terminée sur un

Read More...

Résister à la technique ou la dompter ? Les métiers face aux technologies

Partager des sons et des vidéos que nous aimons dans le but d’enrichir notre réflexion et notre

Read More...

NAO: le projet final de la Direction

Après 4 réunions de négociation, le Direction nous a présenté vendredi son projet final relatif à la politique salariale 2019. Après une

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu