Je pars sans le vouloir – Poème d’un salarié démissionnaire !

In Paroles de salariés

Voici un « Paroles de salarié démissionnaire » collector : un poème !
Nous remercions chaleureusement le salarié qui a écrit ce témoignage pour qu’on vous le publie.
Et nous lui souhaitons le meilleur pour la suite.

NB : image générée via une AI

Je pars sans le vouloir

Un an de presta et 5 ans en interne
Maintenant je pars mais ça vous concerne
Car l’environnement Worldline devient terne,
Avec cette nouvelle idéologie qui gouverne.

Avec les collègues j’ai créé des liens,
Et avec les clients je m’entends bien,
J’ai donc vraiment essayé de me battre,
Mais mon pouvoir d’achat n’a cessé de décroitre.

Sur ces 4 dernières années
Mes responsabilités ont augmenté
Plus de 3 fois + de projets
Mais des NAOs qui font rager.

L’année Covid on a de l’empathie
L’année d’après c’est pas fini
Pour suivre le marché l’effet Domino
Suivi d’une NAO à zéro

La société se porte “mal”
Malgré un succès international
Nous avons donc fait grève
Mais la lutte fut très brève

Car nos collègues sont consciencieux
Mais aussi pas très solidaires
Car tout dépend du salaire
Et de la peur qu’on leur dise adieu

J’ai fait 8 jours de lutte
Et non seulement je n’ai pas atteint mon but
Mais ces jours sans paye n’ont toujours pas été compensés
Avec les 30 euros + 70 accordés

100 euros bruts qui ne compensent pas l’inflation
En plus cette année une mauvaise augmentation
Ma qualité de vie est en dégradation
Et à 33 ans j’ai des ambitions.

Cela et un recrutement freeze
Si tu pars on se fait la bise
Et on récupère toutes tes tâches
Car le travail manque de panache.

Et pour plus d’économies un travel ban
Ca donne envie de monter un âne
Pour voir les collègues super vite
Car c’est une société multi-sites.

Bref, plus rien ne me semble humain
Alors que le travail me convient
Je me suis senti contraint
De chercher ailleurs avec chagrin.

Chers collègues ne vous laissez pas faire
Car le marché paye plus cher
Et l’informatique ca recrute
Sans perdre vos avantages bruts.

Aujourd’hui c’est mon dernier jour,
Donc je vous écris ca par amour,
Et c’est avec quelques larmes,
Que je dépose les armes.

Demain je serai parti,
Mais chère direction fais un effort,
Car cette situation me donne envie
De mordre mon poing très fort.

Ca vous parle ? Réagissez en commentaire ci-dessous !

Bien à vous,

Toute l’équipe CFTC

You may also read!

Paroles de salarié démissionnaire [32]

Bonjour, Aujourd'hui, des paroles d'un collègue qui appréciait particulièrement... nos articles "paroles de salarié démissionnaire", et qui se retrouve aujourd'hui

Read More...

Intéressement 2023 : explication de la catastrophe

La grande déception Le montant attribué dans le cadre de l'intéressement 2023 (que nous touchons au printemps 2024) est une

Read More...

⁠Est-il temps de songer à partir ?

Une période tumultueuse chez Worldline Chaque époque connait ses modes. Nous avons depuis le Covid et ses confinements été les

Read More...

One commentOn Je pars sans le vouloir – Poème d’un salarié démissionnaire !

  • Je ne peux que rejoindre ce texte plein de justesse !
    C’est exactement dans cet état d’esprit que j’ai également décidé de démissioner.

    Worldline est devenue une société triste, ses collaborateur(trice)s alliéné(e)s par le travail n’ayant même pas l’envie de défendre leurs propres intérêts.
    Les managers qui entretiennent de mythe du cadre qui ne peut pas faire d’heures supplémentaires.
    Une volonté de migrer vers le cloud sans réellement de plan. Pas de compétences chez Worldline / Pas de formations (ni certifications) dans ce sens. Une volonté de dégraisser toujours plus l’entreprise de ses salariés pour augmenter sa marge.

    Continue comme ça Gille, tu vas foutre en l’air la boite et des salarié(e)s pour satisfaire la luxure des actionnaires.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu