La participation des travailleurs à l’horizon 2030

In Idées On
- Updated

Nous relayons une étude de l’institut syndical européen qui s’intéresse à la participation des travailleurs à l’horizon 2030.
Une projection dans l’avenir, quatre scénarios envisagés non pas pour nous dire ce que sera la représentation de demain mais plutôt pour « proposer un aperçu de ce à quoi pourrait ressembler l’avenir« .

« Élaborer des scénarios permet d’envisager plusieurs alternatives et de se préparer à différents cas de figure ainsi qu’aux risques et opportunités potentiels inhérents à ceux-ci. À la manière d’une boussole, qui permet de s’orienter dans l’espace, cet
exercice permet de s’orienter dans le temps. »

La transformation des syndicats, autrefois vastes mouvements pour la justice sociale et la solidarité, en simples prestataires de services comporte-t-elle un risque ? Comment les syndicats et les comités d’entreprise pourraient-ils prendre en compte les intérêts des sans-emploi et des « travailleurs atypiques », de plus en plus nombreux, en particulier lorsque leurs affiliés actuels attendent probablement autre chose de leur part ?

Les syndicats et les représentants des travailleurs sont-ils prêts à devenir des acteurs clés, soutenant de manière
proactive les changements nécessaires en vue d’un avenir durable ? Sont-ils prêts à adopter une vision plus large de la représentation des intérêts ? Quels types de changements cette transition impliquerait-elle au niveau organisationnel ?

Comment les syndicats devraient-ils réagir face à la diversité croissante de leurs membres (potentiels) ainsi qu’aux changements d’attitude de ceux-ci ? Sont-ils prêts à offrir à ces individus (en difficulté) tout le soutien dont ils ont réellement besoin ? Les syndicats ont-ils un avenir à l’heure où l’emploi rémunéré n’est plus, pour beaucoup, le principal point d’ancrage de leur identité, ni même une réalité ? Comment pourraient-ils aider ces individus à développer leur potentiel et à satisfaire leur besoin de sens ?

Sommes-nous suffisamment préparés à un scénario catastrophe ? Avons-nous un plan d’urgence ? Quels sont les principaux risques auxquels nous nous trouvons confrontés et quelles sont leurs implications ? Existe-t-il, par exemple, un plan pour faire face à la pénurie de combustibles fossiles bon marché ? Quelles connaissances/ compétences seraient requises dans une telle situation ?
Comment les syndicats et les représentants des travailleurs réagiraient-ils en cas de radicalisation de la société (et donc probablement de leurs membres) ?

Une étude pertinente qui soulève de nombreuses questions, et nous permet dès aujourd’hui de construire ensemble la représentation de demain.

Bonne lecture !

You may also read!

Photo by Dylan Gillis on Unsplash

Synthèse du Comité d’Entreprise Worldline du 20 mars 2019

Bonjour à tous, Plusieurs sujets importants ont été présentés durant cette réunion plénière du Comité d’Entreprise : les statistiques de distribution des primes

Read More...

Quelques pistes pour la mise en place d’un CSE de qualité

Après avoir échangé avec de nombreux salarié-e-s sur l'ensemble des sites de Worldline (sauf Lyon mais on arrive bientôt

Read More...

Les femmes dans l’économie (1/4)

Partager des sons et des vidéos que nous aimons dans le but d’enrichir notre réflexion et notre

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu