CSE Juin 2024 – départs, stratégie et formations

In CSE Worldline

Situation de l’emploi

Les RH ont effectué une analyse des motifs de démissions sur les derniers mois.

Le top 3 des raisons de démission, unanimes sur l’ensemble du périmètre France, est :

  1. Manque de clarté de la stratégie Worldline et manque de visibilité
  2. Conflits de valeurs avec les managers sur la stratégie
  3. Evolution professionnelle et opportunités de carrière au sein de WL

L’attrition se poursuit en France, avec encore 20 départs courant mai suite à démissions. Les RHs nous informent que malgré la RCC, ils reçoivent encore aujourd’hui des préavis de démissions, même pour des personnes éligibles à la RCC.

Concernant la RCC, au 20 juin, 222 candidats différents avec des projets validés (salarié et projets éligible) ont été répertoriés par Alixio dans le cadre de la RCC. Par expérience, Alixio indique que pour que tous les départs souhaités soient pourvus, il faut environ le double de candidats.

Avis sur les orientations stratégiques de l’entreprise

Le CSE a rendu son avis sur les orientations stratégiques de l’entreprise. En dehors du plan Power 24 et de la réorganisation associée, aucune vision de la stratégie n’a été proposée au CSE. La direction s’explique en parlant d’une année de transition : “La partie stratégique doit faire l’objet de travaux supplémentaires qui devraient démarrer prochainement”.
Ils évoquent tout de même plusieurs sujets de fond stratégiques en cours tel que

  • l’importance de la joint venture avec le crédit agricole CAWL dans notre futur et les réflexions sur les futurs produits qui se poursuivent dans ce cadre.
  • la poursuite de l’adoption des technologies du Cloud
  • l’enrichissement du portefeuille d’offres, en partenariat avec VISA (une mise à dispo de cartes de paiement auprès des agences de voyage) Ce qui complèterait nos services aux commerçants par un business d’émission.

AVIS DU CSE RELATIF AUX ORIENTATIONS STRATÉGIQUES DE L’ENTREPRISE EN 2024

Avis sur le plan de formation 2024

La formation en 2024 va patir à la fois d’une diminution du budget alloué à la formation, de la réduction de la période de formation et de l’impact des réorganisation sur la disponibilité des salariés pour se former. Les formations en présentiel ont du mal à se remplir, au profit de celles en distanciel.
Retrouvez l’avis sur le site du CSE.

AVIS DU CSE RELATIF AU PLAN DE FORMATION PRÉVISIONNEL 2024

Bien à vous,

L’équipe CFTC

You may also read!

RCC – comment l’intersyndicale a échoué : les leçons apprises

Après avoir analysé résultat de la RCC, examinons la méthode employée par les quelque 40 négociateurs syndicaux impliqués. Le

Read More...

RCC – analyse de l’accord : inégalités à la clé

Bonjour à tous, Certaines communications se réjouissent de l’accord promulgué le 18 juin suite à la signature de 2 syndicats

Read More...

RCC – comparatif : l’accord final vs les propositions CFTC (+ de graphiques !)

Notre leitmotiv était de défendre la qualité de l’emploi pour tous les salariés, pour ceux qui partent (via un

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu