Power 24 : premières informations de la direction France

In Actualités sociales, CSE Worldline

Bonjour,

Mercredi 15 novembre s’est tenu un CSE exceptionnel où la direction Worldline France a répondu aux questions du CSE sur le plan Power24 (nous, on l’appelle Winter24 parce que “Winter24 is coming”). On vous en fait un compte-rendu rapide.

Le CSE avait sélectionné 5 questions prioritaires (parmi une liste de plus de 50 questions transmises à la direction).

Quel est le diagnostic de la direction quant aux problèmes rencontrés par Worldline, et en quoi Power24 est la bonne réponse ?

Pour la direction, le diagnostic peut se résumer de la manière suivante :

  • Les coûts fixes (inflation, énergie…) augmentent plus vite que les revenus
  • Un ralentissement général de la croissance est observé (particulièrement en Allemagne)
  • L’augmentation de la pression réglementaire a conduit à mettre fin à certains clients du portefeuille MS (représentant quelques % du CA MS)

Pour nos dirigeants Power 24 est la bonne réponse, car il vise à réduire les coûts fixes. Le but est de montrer au marché qu’on peut refaire marger notre modèle « à la transaction », qui signifie « + de volume = + de marge » (effet d’échelle). Autrement dit, les 1ères transactions servent à payer les coûts fixes, les dernières rapport énormément de marge puisque les coûts fixes sont déjà amortis). La chute en bourse sanctionnait le fait que ce modèle n’ait pas répondu aux attentes.

Qu’avez-vous prévu en cas d’une OPA hostile ?

Rien n’est prévu, ça fait partie du jeu d’être en bourse. Mais en pratique Worldline ne se sent pas menacé parce que :

  • Nous sommes partiellement protégés par les régulateurs (banques centrales) qui ont leur mot à dire sur une prise de contrôle de l’entreprise, puisque l’on fait pas mal d’activités régulées (paiement, etc.)
  • Nos actionnaires évoluent : on était vus comme une PayTech, ce qui attirait des investisseurs attendant un fort rendement à court terme. Maintenant on attire d’avantage les investisseurs long terme, on est plutôt comparés a d’autres « paquebots » du paiement comme Nexi.

Quel est le plan pour faire remonter significativement le cours de l’action ?

Encore une fois, montrer qu’on peut générer

  • de la croissance
  • et de la marge
  • avec amélioration incrémentale de la marge

C’est-à-dire que le modèle délivre bien ce qui est attendu.

Un plan social est-il à prévoir ?

Notre DRH nous indique que le pilier 3 de Power 24 “simplification des organisations” implique une simplification des processus, des schémas décisionnels, et aussi “un sujet humain”. Mais les modalités restent encore inconnues. A ce jour et dans les semaines ou mois à venir, il nous assure qu’aucun plan social n’est prévu. Il indique la nécessité de conserver nos expertises, sans quoi la réduction d’effectifs serait mal perçue par les clients et les marchés.

Quelle sera la contribution de la France sur les 200 millions d’€  d’économies et les 250 millions d’€ d’investissement ? Quel est l’impact de Power24 pour les autres pays ?

La direction n’est pas en capacité de fournir un détail géographique à ce jour, il est trop tôt.

Cependant ils nous assurent que ce n’est pas parce que la France a une marge plus faible que les autres qu’elle devra davantage contribuer à Power 24. De plus ils affirment que la vente de MTS n’est pas prévue, ça ne fait pas parti du plan Power24.

Notre vision critique sur “Winter24”

L’analyse de la direction est presque uniquement économique. Le plan ne prévoit pas de s’attaquer à :

  • nos faiblesses stratégiques ;
  • nos guéguerres internes et au manque d’investissement, qui ralentissent toutes les mutations de l’entreprise (Move2Cloud, DevOps, etc.) ;
  • nos difficultés à consolider les boîtes rachetées, etc.

Aucune mention n’est faite de la satisfaction client ou de la qualité de service (malgré les 2 incidents de paiement récents).

Nous aimerions une remise en cause de notre modèle économique et de notre stratégie. Nous continuerons à proposer des pistes d’amélioration pour nos dirigeants dans notre série Worldline : géant Agile ou d’Argile ? !
La direction dit elle même que nous sommes comparés à Adyen sur le marché, sans se remettre en question. Adyen est une entreprise qui a un modèle bien différent (grosse start-up), de meilleurs résultats financiers et une offre de paiement plus moderne.

Nous pressentons un futur difficile avec l’arrivée de l’hiver & le rationnement, nous y reviendrons bientôt dans d’autres articles.

Nous sommes preneurs de vos réactions en commentaire !

Toute l’équipe CFTC

You may also read!

CSE de mai 2024 – Signature des avenants télétravail, Plan Canicule, GenAI…

Même si toutes les attention sont tournées vers la négociation RCC, le CSE de mai s'est déroulé mardi 28

Read More...

RCC : on attend le soleil

Article édité vendredi 31/05 suite à un rebondissement (voir addendum en fin d'article) Après des mois de flou et beaucoup

Read More...

Power24 – la vision du CSE et du Comité Européen

L'avis du comité européen L'avis du comité européen (EWC, Europeean Work Council) sur le projet Power24 a été rendu

Read More...

One commentOn Power 24 : premières informations de la direction France

  • Comme le disait Albert Einstein : « La folie, c’est de faire toujours la même chose et de s’attendre à un résultat différent. »

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu