Négociation Intéressement 2022 : nos revendications

In Intéressement, Négociations On
- Updated

Bonjour à tous,

En 2021, l’accord d’intéressement avait été signé aux forceps par 2 syndicats représentatifs sur 4, permettant in extremis aux Worldliners d’avoir un intéressement pour 2022. L’accord était nettement plus favorable que celui de l’année d’avant (approximativement : +50% à résultats Worldline identiques). L’accord n’était valable que pour un an, comme le sera probablement celui de cette année – s’il est signé.

Nous (la CFTC) n’avions pas signé, estimant que l’effort de la direction était insuffisant au regard du contexte. Alors que la santé de l’entreprise était bonne, avec une belle croissance régulière, l’intéressement Worldline a décru au fil des années pour atteindre des niveaux très faibles. Alors qu’il devrait être un levier important pour partager la valeur produite, récompenser les salariés de leurs efforts, et les retenir dans l’entreprise.

Nos revendications pour l’accord 2022 sont dans la même lignée, nous les exposons et les étayons dans cet article.

Le contexte appelle une forte hausse de l’intéressement

Le turn-over a atteint de hauts niveaux en 2021 chez Worldline. S’il découle en partie de phénomènes globaux (turn-over généralisé dans l’IT post-covid…), nous considérons qu’il est surtout dû à la baisse d’attractivité intrinsèque de Worldline France (salaires/intéressement, télétravail, épargne salariale… ). Au point que le leitmotiv de la direction pour la politique RH 2022 est « recruter et retenir ».

Les salaires sur le marché de l’IT ont augmenté, mais ceux de Worldline n’ont pas été alignés… provoquant des vagues de départs sur plusieurs sites. La direction a lancé le programme Domino pour pallier cela, mais cela n’a touché qu’une minorité de salariés… en mécontentant les autres.
La possibilité de télétravailler chez Worldline stagne, quand de nombreuses boites autorisent le 60%, voire le 100% de TT.
L’épargne salariale reste une faiblesse Worldline :

  • aucun abondement de la direction vers les salariés qui placent leur intéressement
  • le plan Boost s’adresse surtout aux salariés ayant les moyens d’épargner, et est peu intéressant au vu du cours de l’action depuis un an.

Ajoutons que les salariés « qui restent » ne sont pas ravis de leurs conditions de travail : Worldline a perdu la qualité de « Great place to work » récemment et surtout, le mécontentement sur le partage valeur reste énorme (~80%) année après année. Et c’est justement ce point que l’intéressement permet d’adresser !

Revendication 1 : un montant à la hauteur du marché

Messieurs Grapinet et Desportes se sont augmentés grassement (15 à 20%) ces dernières années pour que leurs salaires atteignent les niveaux standards du CAC 40. Nous demandons que l’intéressement s’aligne sur les mêmes standards, d’autant que la participation frôle le zéro.

Rappelons quelques chiffres :

  • les collègues d’Ingenico qui nous rejoignent sont habitués à des intéressements entre 8000 et 10000 euros (il faut dire qu’ils avaient fait grève pour obtenir cela)
  • dans les 120 plus grandes entreprises françaises, les montants cumulés Intéressement+Participation dépassent 4200€, en moyenne (chiffre de 2019 pour le SBF 120)

La santé de Worldline étant bonne (notre marge vient d’atteindre de nouveaux records), nous demandons donc que, lorsque Worldline atteint les objectifs annoncés aux actionnaires, l’intéressement atteigne 5000€ par salarié.

Revendication 2 : le même intéressement pour tous

Actuellement il y a une dose de proportionnalité dans le montant distribué : les hauts salaires touchent un intéressement plus élevé que les bas salaires.
Or, cette portion qu’on enlève aux petits salaires et qu’on attribue aux gros salaires est assez illogique : elle représente « peanuts » pour le fort salaire et ne l’incitera donc guère à rester chez Worldline, alors qu’il fera une différence significative pour l’employé qui a du mal à finir le mois et l’incitera donc à être fidèle à Worldline.

Nous demandons donc une répartition égalitaire, sans notion de proportionnalité. Nous rejoignons sur ce point le syndicat FO, qui porte cette revendication depuis plusieurs années.

Que pensez-vous de ces revendications ? Seriez-vous prêts à vous mobiliser pour faire grimper le montant de l’intéressement ?
Toute l’équipe CFTC est à votre écoute.

7 commentsOn Négociation Intéressement 2022 : nos revendications

  • Je pense qu’il faut garder une dose de proportionnalité dans le calcul, pour récompenser également l’ancienneté : en effet, quoi qu’on en dise, les salaires progressent d’année en année et effacer cette progression revient à traiter de façon identique le nouvel embauché et un salarié plus ancien. Je trouve ça dommage. Cette progressivité peut être encadrée en mettant un plafond pour la prise en compte du salaire, pour éviter de sur-avantager les très gros salaires.

  • Si c’est pour avoir 15 balles, je propose de faire une cagnotte Leetchie pour Gilles et ses potes. Vue qu’ils semblent être dans le besoin ……
    Plus sérieusement, que la direction les verse directement aux restos du coeur.

  • Merci pour vos commentaires.
    Effectivement il faut rétribuer l’ancienneté et l’expérience, mais nous pensons que c’est plutôt le salaire qui vient réaliser cela que l’intéressement, dans l’esprit.
    Pour information, un plafond sur la prise en compte du salaire est déjà en place (plafond = 2 PASS).

  • Pourriez vous préciser si les montants importants de l’intéressement Ingenico résulte uniquement d’une enveloppe plus grosse, d’un calcul différent ou du partage égalitaire ?
    L’intéressement est un systèmes français, mais de quel type de bonus existe-t-il dans les autres pays Worldline / Ingenico et pour quel montant ? (autrement dit, le joli intéressement Ingenico provient-il des résultat de la France ou des résultats globaux)

  • La direction a lancé le programme Domino pour pallier cela, mais cela n’a touché qu’une minorité de salariés… en mécontentant les autres.
    => une étude a été lancée sur les salaires internes et sur la position de WL sur le marché ( pas besoin d’une étude pour savoir que WL est très en dessous du marché ^^) , une vague de réévaluation est prévue pour Juillet ( en espérant qu’elle ne plomb pas les NAO)

    Le turn-over a atteint de hauts niveaux en 2021 chez Worldline => à ton des chiffres ? nous sommes beaucoup à penser que les effectifs ne font que diminuer, pas ou très peu d’arrivant depuis plusieurs mois. WL n’attire plus du tout.

    Cette année l’accord d’intéressement est-il en commun entre WL et Ingénico ?

  • @Pierre : l’intéressement Ingenico résulte d’une formule de calcul différente, qui aboutit une envelope nettement plus généreuse.
    Nous n’avons pas d’infos précises sur les autres pays Worldline, la direction sous-entend parfois que d’autres pays n’ont pas la chance d’avoir un tel dispositif, sans plus de précision.

  • @Bob : il y a eu certains mois de 2021 où le taux de remplacement était effectivement négatif. Je n’ai pas encore les chiffres consolidés pour 2021 mais la politique RH de la direction « recruter et retenir » en dit long.
    Les salariés Ingenico rejoignant Worldline devraient toucher l’intéressement « formule Worldine » à partir de 2023.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu