Sur la négociation télétravail

In Télétravail On
- Updated

Bonjour à toutes et à tous,

Après de nombreuses réunions et de longues discussions, les positions des différents acteurs n’ont pas vraiment évoluées : les organisations syndicales continuent à penser que le projet de la direction est très insuffisant, la direction est convaincue que son projet d’accord adresse correctement les difficultés et les attentes des salariés.

Un accord n’étant pas obligatoire, une charte unilatérale, encadrant le télétravail au sein de Worldline, sera donc mise en place dans les prochaines semaines par la direction.

En substance, la situation des télétravailleurs au sein de Worldline n’évoluera pas beaucoup.

Quelques points à avoir en tête :

  • Un second lieu de télétravail en France métropolitaine sera à présent accepté si le salarié le souhaite et avec l’accord du manager
  • Pour certains Seclinois, le télétravail sera possible à partir de la Belgique
  • Une subvention de 300€ sera accordée aux télétravailleurs lors d’une première demande de télétravail pour s’équiper (matériel informatique ou mobilier)
  • Puis tous les 3 ans, le télétravailleur pourra bénéficier de 150€ supplémentaire de subvention pour s’équiper
  • Une allocation forfaitaire de 2.50€ par journée télétravaillée dans la limite de 55€ par mois civil sera accordée aux télétravailleurs. Cette allocation vise à couvrir leurs frais généraux liés à l’exercice d’une activité professionnelle à domicile : électricité, chauffage, assurance, etc.

Si vous souhaitez des réponses plus précises, nous vous invitons à découvrir la dernière version de la charte télétravail.

Pour rappel, nos revendications communes avec l’équipe CFTC Ingenico sont consultables en ligne : Socle revendicatif CFTC sur le télétravail

Des questions? Des commentaires ? Un formulaire dédié est là juste en dessous 🙂

Bien à vous

Toute l’équipe CFTC

5 commentsOn Sur la négociation télétravail

  • Bonjour,
    Charte v5 : »Un sondage réalisé auprès des salariés en mai et juin 2021 a permis de vérifier l’engouement des salariés pour poursuivre le télétravail  »
    Pourquoi n’avons-nous pas eu les résultats de ce sondage ? Les résultats sont-ils si fortement en faveur du TT versus ce que propose la nouvelle charte, qu’il faut le garder secret ?

    Les discussions que j’ai pu avoir a ce sujet semble montrer qu’une majorité de personnes aimeraient au moins 3j, or le nouvel accord n’apporte rien en ce sens (50% TT maxi, en pratique 2j max par semaine manifestement).
    En cas de pose de congés sur une semaine, c’est même moins disant que le TT exceptionnel actuel, qui est au prorata. En particulier les exemples 2 et 3 de l’article 5 : on doit venir 2j sur site, même si on ne travaille que 2j dans la semaine. Aujourd’hui en période covid, c’est au prorata (2j sur site = 40% sur site), sur une semaine de 4j on vient sur site 1,5j (1,6), sur une semaine de 2j, on vient 1j (0,8), etc.
    Je ne comprend pas pourquoi la bataille semble axée entre autre sur la compensation financière du TT (alors qu’on économise déjà énormément sur l’essence, l’usure du véhicule, sur le temps de transport=temps de vie), et pas sur le temps max de TT.

    A l’heure ou de nombreuses entreprises augmentent le TT, voire passent au 100%, rester sur 2j max/semaine va nous mettre en concurrence avec d’autres entreprises plus généreuses, et le recrutement des nouveaux venus dans ces conditions sera encore plus complexe (il l’est déjà par les salaires inférieurs au marché dès qu’on a de l’expérience), sans compter les envies de départ pour ce motif de TT restreint.

    Ceux qui préfèrent venir sur site ont toujours eu, et auront toujours, le loisir de le faire. Ceux en revanche qui veulent TT ne gagnent rien. On en vient presque à espérer que le covid dure pour garder 3j de TT par semaine …

    Laurent

  • Bonjour, en phase avec Laurent : A vouloir courir plusieurs lièvres à la fois, on n’en prend aucun.
    Une remarque sur cette formulation : « à hauteur d’un plafond global maximum de 150€ TTC si le collaborateur a déjà bénéficié d’une participation à l’achat de mobilier ou de matériel informatique il y a moins de 3 ans. »
    Ne faudrait-il pas lire : « il y a plus de 3 ans. » ?

  • Cette charte est un immense foutage de gueule, y’a pas d’autres mots. Quand on sait que la moyenne résultant du sondage est de plus de 3j et que la direction ne veut pas bouger, c’est juste honteux.
    Pour ce qui est de frais, j’aime beaucoup la limite de 55€ par mois, 2,5€ par jour de TT. Faites le compte, à 50% ça représente 12€50 sur 2 semaines, 25€ sur 4 semaines, et donc moins de 30€ par mois, quoi qu’il arrive. Les télétravailleurs « gagnent » donc un défraiement de 5 à 7 euros par mois par rapport à l’accord précédent. Enfin bref, c’est du défraiement, c’est pas de la remunération. Mais où est l’interet d’annoncer des plafonds à 55€ ?
    Accessoirement, vu l’inflation sur les couts de l’énergie et les matières première, 2 € 50, c’est juse le cout du chauffage de la pière où on télétravaille. Rien pour le repas, meme pas sur qu’il y a de quoi brancher la box, l’écran et le PC avec ça…

    Après tous les efforts consentis par les salariés, les résultats plus qu’honnêtes pendant cette crise, cette décision de la direction montre à quelle point leur vision de l’entreprise est archaïque, dépassée et déphasée par rapport au monde du travail dans le monde de l’informatique aujourd’hui. Tout ce qu’ils vont gagner, entre ça et leur politique de rémunération, c’est des départs en masse (et c’est toujours les plus compétents qui s’en vont en premier, autant dire que ça va se sentir sur les dividendes)… N’hésitez pas à exprimer le fond de votre pensée sur le prochain « Well being at Work » (si important parce que c’est suivi par les actionnaires), pour ceux qui seront encore là…

  • Quand on sait que le résultat du sondage montrait que les gens souhaitent plus de télétravail, ce non accord de plus de jours du coté de la direction met bien en évidence le « c’est nous qui décidons, point. » Augmenter les salaires pour ne pas perdre les salariés c’est bien, si c’est pour les perdre juste apres a cause du télétravail c’est ridicule. Ou est-ce un moyen de les faire partir avant la mise en place des revalorisations… ? De plus en plus un fossé se creuse entre la direction et les salariés. Merci aux syndicats d’essayer de faire bouger les choses et de nous communiquer les retours.

  • Bon, entre les rémunérations, l’épargne salariale, le télétravail, la concurrence offre beaucoup mieux.
    Le CV est à jour, y’a plus qu’a !

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu