RPS : la négociation progresse !

In RPS On
- Updated

C’est les mystères insondables des tréfonds de la négociation : une lueur vient finalement éclairer l’ensemble des parties !

Tout le monde est à présent d’accord pour faire appel à un expert pour nous accompagner dans cette négociation, alors que cela semblait hors de question pour la direction il y a quelques semaines.

Retour sur la dernière réunion de négociation qui s’est déroulée la semaine dernière, afin de partager avec vous tout ce qu’il faut savoir.

Très bonne lecture !

Partager une compréhension commune du problème

C’est un peu notre rengaine depuis plusieurs négociations : avant d’apporter une réponse à un problème, il est préférable de bien le comprendre et d’en partager une compréhension commune. Passer outre ce travail préalable diminue fortement notre capacité collective à apporter une réponse adéquate à notre problème : on risque alors de répondre à un problème imaginaire, ou bien de se perdre en tentant d’harmoniser une réponse collective à un problème qui est en réalité différent pour chacun.

L’échec de la démarche est alors probable.

Comment réussir à partager une compréhension commune des risques psychosociaux chez Worldline ? Quels prérequis sont nécessaires pour assurer une négociation de qualité et nous permettre d’arriver à un accord efficace pour prévenir les risques chez Worldline ?

 Lors de la première réunion de négociation, l’équipe CFTC a proposé les réponses suivantes :

  1. Lancer le plus rapidement possible une enquête sur les risques psychosociaux chez Worldline. Il semble indispensable que cette enquête soit réalisée par un cabinet indépendant de la direction et des organisations syndicales. Solution qui permettra à la fois de donner confiance aux salariés en assurant la confidentialité de leurs réponses, et de garantir la pertinence du questionnaire. Plus nous serons nombreux à répondre, plus la photographie des risques auxquels nous sommes confrontés au sein de Worldline sera précise. Nous mettrons alors toutes les chances de notre côté pour construire un accord de qualité.
  2. Dresser un bilan précis de l’exécution de notre accord précédent : qu’est-ce qui a bien marché ? Qu’est-ce que nous ne sommes pas parvenus à mettre en œuvre ? Quels sont les points sur lesquels nous savons dès à présent que notre réponse est insuffisante ?
  3. Dresser un bilan précis des accidents : la Direction a évidemment une vision  beaucoup plus précise que les organisations syndicales des accidents survenus ces dernières années chez Worldline. Elle doit partager cette information avec les négociateurs afin que nous puissions tous ensemble prendre la mesure des risques que nous devons adresser.

Lors de la première réunion, la direction s’était contentée d’un triple non, ce qui n’était pas très encourageant. Suite à notre troisième réunion, elle semble à présent favorable au lancement d’une expertise sur les risques psycho-sociaux chez Worldline afin de mieux les comprendre et d’être ainsi mieux armés pour les prévenir.

C’est donc un très bon point.

Remarquons que l’intersyndicale a réalisé un gros travail pour convaincre la direction de la nécessité d’une expertise.

Reste à présent à convaincre la direction de la nécessité de dresser un bilan de l’exécution de l’accord précédent.

La suite de la négociation

Le lancement de l’expertise va nécessairement décaler la suite de notre négociation. Il nous faut à présent valider le choix de l’expert et définir précisément sa lettre de mission. L’expert pourra ensuite dérouler son enquête qui devrait mêler une approche quantitative (à travers un questionnaire) et une approche qualitative (via la réalisation d’entretiens individuels).

La qualité de l’enquête dépendra de la qualité de nos réponses, il sera donc crucial que nous jouions tous le jeu et que nous apportions des réponses de qualité aux différentes questions.

En deux mots, autant l’enquête Great Place to Work ne sert probablement pas à grand-chose, autant les résultats de cette expertise pourraient apporter une aide précieuse aux négociateurs afin d’améliorer nos conditions de travail et de mieux prévenir les risques psycho-sociaux chez Worldline.

Des commentaires, des suggestions, n’hésitez pas à utiliser le formulaire de commentaire ci-dessous.

Bien à vous

Toute l’équipe CFTC

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu