Lancement de la négociation annuelle chez Worldline

In NAO On
- Updated

Bonjour à toutes et à tous,

La crise de la Covid-19 est passée par là et n’avait pas permis à la Direction d’ouvrir la Négociation Annuelle Obligatoire (NAO) au printemps comme cela est d’usage.

C’est maintenant chose faite suite à une première réunion qui s’est déroulée le mardi 27 octobre 2020.

Nous vous proposons de revenir sur cette réunion et de partager avec vous les informations les plus importantes sur la négociation annuelle obligatoire.

Très bonne lecture !

PS: Depuis l’écriture de cet article, la seconde réunion de négociation a eu lieu qui nous a permis d’avoir plusieurs réponses aux questions posées dans cet article. N’hésitez pas à y jeter un œil.

La NAO c’est quoi ?

L’article  L. 2241-8 du code du travail nous renseigne : la négociation annuelle obligatoire doit porter sur les salaires. Le législateur n’a pas souhaité préciser le contenu de la négociation afin que les négociateurs puissent orienter la négociation dans différentes directions en fonction de la réalité de leur entreprise. Ces derniers ont néanmoins l’obligation « de prendre en compte l’objectif d’égalité professionnelle entre les femmes et les hommes, ainsi que les mesures permettant de l’atteindre »[1].

Chez Worldline, la négociation offre l’occasion aux organisations syndicales d’adresser plusieurs thématiques :

  1. Les augmentations des rémunérations des salariés à travers des enveloppes d’augmentation générale et d’augmentation individuelle, mais aussi à travers des actions plus ciblées sur des populations mal traitées
  2. L’enveloppe des primes PIVA
  3. L’augmentation de la part patronale consacrée à différents avantages : Indemnité Kilométrique Vélo, ticket restaurant (sur certains sites uniquement), prime transport (pour certaines catégories de salariés uniquement), subvention RIE, etc.
  4. La mise en place de nouvelles primes
  5. L’égalité professionnelle ainsi que les mesures permettant de l’atteindre

La Direction profite également de cette négociation pour présenter les thématiques qu’elle souhaiterait négocier dans les prochains mois.

Le contexte

Du côté de la CFTC, nous avons tout d’abord rappelé le contexte particulier dans lequel cette négociation s’inscrit. La crise de la Covid-19 est venue percuter du plein fouet notre organisation : les salariés ont dû s’adapter dans un temps très court afin de réussir à concilier des contraintes sanitaires strictes, des obligations professionnelles et souvent des problématiques familiales et logistiques. Configuration explosive qui aurait pu nuire durablement aux résultats de notre société. Et pourtant, la réactivité et l’agilité des salariés ont permis à Worldline (peut être au prix de leurs santés)  de préserver une belle santé financière[2].

L’engagement sans faille des salariés durant ce contexte très particulier doit être salué par la Direction et doit être récompensé. Faire semblant de croire que tout serait possible sans cette « débrouille » des salariés risquerait au contraire de précipiter la crise de notre collectif.

Nos propositions

Des augmentations générales et individuelles

Une politique salariale généreuse est l’un des moyens à disposition de la direction pour féliciter les salariés. Nous invitons la direction à prévoir une enveloppe d’augmentation générale et une augmentation d’augmentation individuelle avoisinant a minima 4% de la masse salariale.

En accord avec une proposition de la CFDT, 40€ d’augmentation générale est un minimum en deçà duquel la direction ne récompenserait pas les salariés à la hauteur des efforts consentis pendant cette période exceptionnelle.

Nous invitons également la direction à utiliser une partie de l’enveloppe d’augmentation individuelle pour cibler certaines populations de Worldline. D’abord les populations qui sont structurellement mal traitées :

– les métiers OCAE (ils ont bénéficié d’un premier rattrapage en 2019 mais il est possible que cela n’ait pas été suffisant)

– les métiers décisifs pour la qualité de nos projets et la possibilité de nos succès, qui se fondent régulièrement à l’intérieur d’une classification métiers peu regardante de leurs spécificités et de la richesse des compétences nécessaires pour les mener à bien.

En d’autres termes, la direction doit affiner les classifications de nos métiers afin de rémunérer comme il se doit des salariés aux compétences différentes.  A l’inverse, une classification imprécise joue contre une rémunération juste des compétences des salariés. Nous pensons particulièrement à des métiers techniques (SRE, ingénieur « devops », etc.), mais aussi à une réelle prise en compte de la séniorité dans la classification de nos métiers (pour les chefs de projet, les informaticiens, etc.).

La Direction a pris acte de cette revendication.

Une « prime » mode doux

Le projet a été mis sur la table par la direction cet été et il a ensuite été annulé sans réelle explication.

Inciter les salariés à investir dans un vélo[3] est une très belle idée. Au lieu de l’abandonner, il faut au contraire la choyer et la porter jusqu’à ce qu’elle devienne réalité.

Une prime avoisinant les 250€ serait un très bon point de départ.  

Les propositions de la direction

Les « banquiers » étaient absents

Lors de cette réunion, la direction était représentée uniquement par le directeur des ressources humaines et la directrice des affaires sociales. La direction des « finances » était absente à la suite d’une erreur d’invitation Outlook.  

C’est évidemment dommageable, car sans le chéquier il est très difficile d’avoir des informations et des réponses sur des questions touchant aux « porte-monnaies » de Worldline.

Il faudra donc attendre la prochaine réunion pour avoir quelques réponses.

Différentes petites choses

La direction prévoit :

  • Une augmentation de la « prime panier » qui pourrait passer de 5,90€ à 6€
  • La mise en place d’une indemnité covoiturage équivalente l’indemnité kilométrique vélo

Rien de très folichon …

La suite de la négociation

Deux réunions sont prévues afin de poursuivre la négociation :

  • Le vendredi 30 octobre
  • Le vendredi 13 novembre

Des idées ? Des remarques ? Des suggestions ? N’hésitez pas à contacter l’équipe CFTC.

Bien à vous

Toute l’équipe CFTC


[1] Article  L. 2241-8 du code du travail

[2] La direction partageait avec le CSE les résultats de Worldline à la fin du 3ème trimestre 2020 qui sont en croissance en comparaison avec ceux de 2019.

[3] Vélo classique, électrique, réparation, etc.

2 commentsOn Lancement de la négociation annuelle chez Worldline

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu