Reprise de la négociation « télétravail »

In Télétravail On
- Updated

La crise du Covid-19 étant passée par là et ayant chamboulé quelques idées reçues, la Direction a accepté de rouvrir la négociation relative au dispositif de télétravail chez Worldline.

Une réunion de négociation s’est tenue le mardi 15 septembre réunissant l’ensemble des organisations syndicales représentatives et la Direction.

Nous vous proposons une synthèse de nos échanges.

Très bonne lecture !

Présentation du contexte

La Direction a souhaité revenir sur le contexte particulier qui a contribué à la réouverture de cette négociation.

Tout d’abord, la Direction a rappelé la manière dont les salariés de Worldline ont su s’adapter aux conséquences de la crise de la Covid-19. Dans des délais très courts, nous avons su tous ensemble basculer dans un fonctionnement « 100% télétravail » avec des conséquences très limitées sur notre organisation. Félicitations !

Il est donc plus difficile à présent d’être frileux sur une montée en puissance du dispositif au sein de notre organisation.

Ensuite, la négociation « télétravail » s’était terminée cet hiver sur un échec : aucune organisation syndicale ne souhaitait signer le projet d’accord de la Direction. Les désaccords étaient nombreux : organisation du télétravail, démocratisation du process de validation des demandes de télétravail, montant des subventions, contrôle de la charge de travail, etc.

La Direction considère qu’il doit être possible à présent de parvenir à un accord. Voyons voir ce qu’elle nous propose.

Les propositions de la Direction

Une allocation pour le télétravail exceptionnel

La Direction souhaite mieux encadrer le télétravail exceptionnel chez Worldline, encadrement qu’elle juge aujourd’hui insuffisant. Notre charte « télétravail » prévoit en effet que le télétravail est possible dans des circonstances exceptionnelles. Mais contrairement au télétravail normal, ce télétravail exceptionnel ne donne pas droit au bénéficie « d’une allocation forfaitaire globale télétravail au titre des frais courants et récurrents engagés par l’exercice du télétravail à son domicile ».

La Direction semble aujourd’hui prête à aligner les droits des télétravailleurs exceptionnels sur ceux des télétravailleurs ordinaires :

  • 10€ par mois à partir d’une journée de télétravail effectuée par semaine
  • 20€ par mois à partir de 2 journées de télétravail effectuées par semaine

La Direction précise qu’un outil déclaratif dédié aux demandes d’allocations sera prochainement mis à disposition des télétravailleurs afin de faciliter la gestion des allocations.  

Commentaire CFTC

Cela fait des mois que nous demandons que l’allocation soit versée à l’ensemble des salariés en télétravail exceptionnel (en lien avec la la crise du Covid-19).

C’est donc une très bonne chose que la Direction accepte finalement de faire un petit geste (elle limite l’allocation à 20€ soit 2 jours de télétravail / semaine, alors que certains d’entre nous font du télétravail à temps plein). Petit geste sous la pression du CSE qui venait d’informer l’inspection du travail de la situation.

Deux lieux distincts pour télétravailler ?

L’ensemble des organisations syndicales avaient fait part à la Direction du souhait de nombreux salariés de pouvoir télétravailler dans deux lieux différents : domicile principal / maison de campagne, domicile principal / domicile de son conjoint / conjointe, domicile principal / espace de coworking, etc. A l’époque la Direction avait jugé la demande irrecevable invoquant pour appuyer sa position un refus de l’assureur de couvrir les risques professionnels sur plusieurs lieux.

Il semblerait que tout ait changé aujourd’hui : l’assureur pourrait prendre en charge un deuxième lieu de télétravail. Le lieu de télétravail devra être stable, une attestation de responsabilité civile au nom du salarié sera exigée.

Commentaire CFTC

La fourniture d’une attestation de responsabilité civile sera plus ou moins simple en fonction de la situation des salariés. Les salariés « stables » (mariés / pacsés / etc.) seront plus à même de fournir le document (par exemple pour une maison de campagne) que le jeune salarié qui passe la moitié de son temps chez sa copine ou son copain du moment. Cette situation pourrait également exclure la possibilité de télétravailler dans un espace de coworking. La Direction doit nous préciser tout ça.

Cette proposition, bien qu’imparfaite, représente néanmoins une avancée.

Télétravailler 3 jours par semaine ?

La Direction reste très frileuse sur cette thématique : augmenter le nombre de jours de télétravail à 3 jours par semaine pourrait introduire des risques sur notre collectif et la capacité du management d’encadrer correctement son équipe. Elle précise que tout passage à 3 jours de télétravail par semaine s’accompagnerait nécessairement de contraintes supplémentaires sur l’organisation du télétravail (par exemple un jour fixe sur site pour assurer la présence de toute l’équipe).   

La Direction considère qu’il est donc trop précoce pour toucher à la limite de 2,5 jours maximum de télétravail par semaine.

Commentaire CFTC

L’avis de la CFTC est partagé sur ce point : certains d’entre nous s’alignent sur la position de la Direction pointant du doigt certains risques liés à l’augmentation du nombre de jours de télétravail. Nous pensons particulièrement aux jeunes salariés n’ayant pas encore eu le temps de se « socialiser » au sein de Worldline. D’autres soulignent l’avantage indéniable pour de nombreux télétravailleurs de pouvoir télétravailler un jour supplémentaire.

Qu’en pensez-vous ?

Les réactions des organisations syndicales

Unanimement, les organisations syndicales ont considéré que les propositions de la Direction étaient insuffisantes. C’est un premier pas mais il est nécessaire de faire encore mieux :

  • Subvention facilitant l’achat de mobilier et d’équipement indispensables à la réalisation du télétravail dans de bonnes conditions
  • Encadrement du télétravail afin d’assurer la santé, la sécurité et le repos des télétravailleurs
  • Démocratisation du process de validation du télétravail
  • Organisation du télétravail si passage à 3 jours par semaine

La suite

La Direction doit revenir vers les organisations syndicales dans les prochains jours.

La prochaine réunion devrait se tenir le jeudi 1 octobre 2020.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu