OPA Ingenico : des infos et des questions

In Rémunération, finance et économie On
- Updated

Bonjour à tous,

Lors de la dernière réunion plénière du Comité Social et Economique (CSE), la Direction générale de Worldline était présente pour présenter l’avancement du projet d’intégration de la société Ingenico dans le groupe Worldline. Cette présentation a permis aux membres du CSE d’échanger avec la Direction et d’avoir quelques réponses à plusieurs questions.

Nous vous proposons aujourd’hui une synthèse des informations les plus importantes.

Très bonne lecture !

Contenu

Le calendrier

Les fondements au cœur des deux sociétés

Sur le processus de nomination des hauts managers

Sur les conséquences sociales de l’intégration d’Ingenico au sein de Worldline

Quels avantages la RBU France tirera de l’intégration d’Ingenico ?

Quelles conséquences pour notre intéressement ?

Le calendrier

Quels sont les prochaines étapes du processus de rachat et d’intégration d’Ingenico au sein de Worldline ?

  1. La première étape aura lieu le 12 août : étant donné que Worldline et Ingenico sont deux poids lourds dans le monde du paiement, la commission européenne a son mot dire et doit s’assurer que l’opération de concentration ne présente pas un risque de monopolisation excessive du marché.  Elle sera donc informée le 12 août. Son accord probable devrait suivre quelques semaines après.
  2. Durant tout l’été : la Direction a lancé un processus visant à nommer les futurs hauts managers de la future société Worldline. Son objectif est d’assurer une organisation opérationnelle et efficace dès le rachat officiel d’Ingenico. Nous décrivons plus en détail le processus de nomination juste après.
  3. Le 4 septembre 2020 : Consultation du CSE Worldline relative aux changements organisationnels dans la perspective de l’intégration d’Ingenico. Il est très important d’user de cette consultation pour peser tous ensemble sur le devenir de Worldline : nos difficultés, nos souhaits, notre compréhension des couacs dans notre organisation, notre créativité, notre intelligence doivent aider la Direction à penser la future organisation. Profitons-en !
  4. Mi-septembre : clôture de la transaction et de l’OPA sur la société Ingenico
  5. 1er octobre 2020 : Début de l’intégration de la société Ingenico

Le timing est donc très serré !

Les fondements au cœur des deux sociétés

Pour commencer nous aimerions nous arrêter sur un diapositif qui nous semble important et sur lequel la Direction a insisté longuement.

Le diapositif présente l’état d’esprit partagé par les deux sociétés qui devrait assurer la qualité de l’intégration d’Ingenico au sein de Worldline :

  • Nous souhaitons tous l’intégration des deux organisations au sein du nouveau groupe Worldline
  • Nous devons capitaliser sur les forces existantes des deux entités
  • Nous partageons un état d’esprit tourné vers la croissance
  • Nous sommes convaincus que le rapprochement des deux sociétés offrira des opportunités pour tous
  • Nous visons une excellence opérationnelle
  • Nous souhaitons que la mise en œuvre de l’intégration soit rapide et qu’elle assure la pérennité de Worldline

La capitalisation sur les forces existantes des deux entités a particulièrement retenu notre attention. Alors que la Direction pensait appliquer cette logique uniquement aux dimensions organisationnelles, financières et économiques, nous lui avons rappelé l’importance de l’étendre à l’ensemble des éléments touchant plus directement les salariés et particulièrement à la dimension sociale.

La société Ingenico propose-t-elle des dispositifs particuliers de rétribution et de reconnaissance ? La politique de rémunération est-elle pensée pour fidéliser les salariés ? Les grilles de rémunération sont-elles plus favorables que celles en vigueur chez Worldline ? Les compétences et les métiers sont-ils mieux décris, encadrés et valorisés chez Ingenico ? Des accords sociaux Ingenico offrent-ils des droits supplémentaires que nous pourrions avantageusement introduire dans la société Worldline de demain ?

Les questions sont innombrables mais malheureusement la Direction n’avait pas pris le temps de se pencher sur cette dimension sur laquelle nous pourrions « capitaliser ».  Elle a néanmoins évoqué en survol un point qui pourrait se révéler positif pour l’ensemble des salariés de Worldline : les équipes RH Ingenico ont beaucoup travaillé sur une cartographie des métiers et des compétences au sein de leur entreprise. Rendre visible les compétences est normalement une bonne chose car cela s’accompagne d’une évolution de la rémunération.

Des réponses et des précisions lors de la prochaine réunion plénière du CSE.

Sur le processus de nomination des hauts managers

Afin de préparer au mieux le « Day one » de la future machine Worldline, la Direction a lancé récemment un processus de nomination des hauts managers. L’objectif est de sélectionner les 150 plus hauts « managers » qui seront aux commandes de la Worldline post-OPA.

La Direction nous a présenté les « clés » du processus de nomination qui devraient assurer une évaluation juste des candidatures et une mixité des hauts dirigeants. En deux mots, 35 binômes composés d’un dirigeant Worldline et d’un dirigeant Ingenico seront aux commandes de la sélection des managers sur leurs périmètres. Le processus commencera par l’indentification des candidats potentiels, la sélection s’opérera après un entretien des candidats qui seront finalement validés par le comité d’organisation et de nomination.

Les salariés retenus seront ensuite en charge d’identifier et de sélectionner les candidats pour les postes directement sous leurs responsabilités.

L’équipe CFTC a soulevé plusieurs risques en lien avec ce processus de nomination :

  1. Bien que la Direction ait répété à plusieurs reprises que l’intégration d’Ingenico n’entrainera aucune conséquence sociale, nous nous questionnons sur l’avenir des salariés qui ne seront malheureusement pas retenus lors de cette sélection. Par exemple, être le big boss des ressources humaines Worldline puis devenir le n°2 n’a plus rien à voir. Toute une aura, un pouvoir symbolique mais aussi plus concrètement l’accès à des montants de rémunération et de primes risquent de s’évaporer. Quid donc de l’avenir des « perdants » dans la future organisation Worldline ?
  2. Nous nous interrogeons également sur les moyens mis en place par la Direction pour atteindre son objectif de mixité Homme / Femme des hauts responsables. Aucune véritable garantie n’a été présentée au CSE pour assurer un processus équitable. Nous pensons particulièrement à la composition des binômes qui pourront être composés exclusivement d’homme et introduire un biais important dans le processus de sélection.
  3. Nous craignons que le processus en cascade mis en place par la Direction favorise la constitution de « grappe » : un haut manager Worldline confirmé dans son poste pourrait avoir tendance à favoriser les salariés Worldline (avec lesquels il a déjà travaillé) sans véritablement évaluer les « talents » Ingenico. 

Sur ces différents points, nous veillerons à obtenir des garanties et des informations supplémentaires lors de la prochaine réunion du CSE.

Les résultats des nominations devaient être connus au début du mois d’octobre.

Sur les conséquences sociales de l’intégration d’Ingenico au sein de Worldline

La Direction a évidemment été très rassurante sur ce point : pas de panique, aucun changement en termes de contrats de travail et de statut collectif découleront de l’intégration d’Ingenico.

La Direction vante au contraire les avantages de cette acquisition qui devrait offrir de nombreuses opportunités aux salariés :

  1. Amélioration de notre modèle organisationnel qui profitera de la « capitalisation » des forces de chacune des sociétés
  2. Opportunités de carrière renforcées
  3. Accès à une offre de formation plus large
  4. Nomination d’un second administrateur salarié représentant les employés au sein du conseil d’administration de Worldline
  5. Ouverture du plan d’actionnariat salarié Worldline aux salariés d’Ingenico

Au-delà de cette communication bien huilée, la situation reste néanmoins préoccupante sur de nombreux points :

  1. La GBL Merchant Services (MS) est très impactée. Les conséquences de l’évolution de son organisation sont pour l’instant difficilement appréciables. La présentation de la Direction nous fait part d’une photographie des organisations Ingenico et Worldline à la date d’aujourd’hui, puis une version de l’organisation cible à mettre en place lors de la clôture de l’OPA.  Nous n’avons malheureusement pas d’information sur la manière de passer de l’état initial à l’état souhaité. Bien que la Direction n’ait pas cessé de répéter sa volonté de bien faire et de respecter les salariés, notre compréhension de l’intégration reste très théorique et évite d’adresser les nombreux problèmes pratiques qui ne vont pas manquer d’apparaitre. La Direction doit nous communiquer des matrices de passages qui nous permettront de bien comprendre comment à partir de deux organisations nous arriverons à les fusionner en une seule.
  2. La situation des offres « Acceptance » est particulièrement préoccupante avec un panel d’offre très large et souvent redondant entre les solutions Ingenico et Worldline. Là encore la Direction a voulu rassuré les membres du CSE en insistant sur sa volonté de toujours opter pour la meilleure solution technique, économique et humaine. Reste néanmoins là encore de nombreuses questions en suspens :
    1. L’intégration d’Ingenico entrainera-t-elle des déplacements de salariés sur d’autres enjeux ?
    2. En fonction des solutions retenues, les compétences des salariés seront-elles adéquates pour continuer à travailler sur ces enjeux ?
    3. Un plan de formation sera-t-il nécessaire ?
    4. Si les salariés en charge d’une solution sont en surnombre, comment s’opérera la sélection ? Les départs seront-ils contraints ?
    5. Comment seront harmonisées les rémunérations des salariés travaillant sur des mêmes enjeux sachant qu’il est probable que les politiques salariales Worldline et Ingenico furent différentes ?
  3. La fusion des équipes PS et des équipes « supports » (RH, Finance, Contrôle, etc.) soulève les mêmes questions : quels outils seront utilisés demain ? Quels besoin de formation ? Quels mouvements de population à l’intérieur de PS ? Vers les BU ?  Quels besoins d’harmonisation des rémunérations ?

Remarquez que la Direction a bien confirmé que les sites de Valence et de Lyon ne seront pas regroupés. En revanche, la Direction devrait analyser les possibilités de regrouper les différents sites parisiens des deux sociétés.

Quels avantages la RBU France tirera de l’intégration d’Ingenico ?

Question bonus CFTC de fin de réunion : le CSE est une instance française qui représente les salariés travaillant en France, son niveau d’information doit donc correspondre au périmètre de ses prérogatives, quels sont donc les avantages de l’OPA Ingenico pour Worldline France ?

Pourquoi cette question doit être posée ? Tout simplement car une opération bénéfique au groupe pourrait très bien se révéler nuisible pour l’une de ses géographies. Nous ne remettons pas en cause l’intérêt économique de cette acquisition pour le groupe. En revanche, sa logique pourrait jouer contre la géographie France en affaiblissant encore un peu plus sa position. C’est-à-dire ? Comme vous le savez probablement, la structure du business français est singulière avec un chiffre d’affaire important provenant des activités MTS. A l’inverse le poids de MTS au sein du groupe est beaucoup plus faible. Le renforcement des activités MS, après les différentes opérations dédiées à FS, risque de diminuer encore un peu plus le poids relatif de MTS au sein de Worldline, et par implication de questionner l’étrangeté de la structure du business français. Il faut se rappeler que la marge que nous tirons des activités MTS n’a rien à voir avec celles de MS et FS, elle est en effet beaucoup plus faible. Avec un poids relatif de ses activités qui ne cesse de diminuer, MTS pourrait à présent apparaitre comme un business superflu présentant bien plus d’inconvénients que d’avantages.

L’idée pourrait alors germer dans la tête de nos hauts dirigeants de se séparer des activités MTS. L’impact serait donc très négatif pour la France qui compte beaucoup de salariés travaillant sur ces enjeux.

Des questions et des réponses lors de la prochaine réunion du CSE.

Quelles conséquences pour notre intéressement ?

Là encore, le manque de visibilité sur les conséquences de l’intégration d’Ingenico sur la RBU France ne nous permet pas d’apprécier précisément si l’opération sera positive pour notre intéressement.

Les chiffres communiqués (Synergies, augmentation du CA, augmentation de la marge) sont toujours calculés au niveau du groupe, jamais au niveau de la France. Rien ne nous permet de savoir si notre intéressement connaitra une progression équivalente aux prévisions de croissance annoncées aux marchés financiers.

La rentabilité des activités d’Ingenico est-elle uniforme sur l’ensemble de ses géographies ? Les activités françaises d’Ingenico sont-elles rentables ? Quelles sont les synergies attendues sur les activités françaises des deux sociétés ?

L’OPA sur la société Ingenico aura des conséquences profondes sur notre organisation. Il est important que tous ensemble nous tentions de peser sur la Direction afin que l’intégration de nos futurs collègue se passe dans les meilleurs conditions pour nous tous. Discutons ! Echangeons ! Faisons-nous confiance !

Toute l’équipe CFTC

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu