Retours sur la réunion plénière du CSE de juin 2020

In CSE Worldline On
- Updated

Bonjour à tous,

La dernière réunion plénière ordinaire du Comité Social et Economique de l’UES Worldline s’est déroulée le jeudi 18 juin 2020.

L’ordre du jour était très copieux et n’a pas pu être épuisé. Nous vous proposons une synthèse des informations les plus importantes échangées lors de cette réunion.

Si vous avez la moindre question, l’équipe CFTC est là pour vous répondre, n’hésitez pas à nous contacter. Très bonne lecture !

Sommaire

  1. Sur la politique sociale 2019
  2. Sur le programme SMART
  3. Évolution de la stratégie PS
  4. Réorganisation des équipes TC&S
  5. Sur la prime « confinement »
  6. Sur le télétravail

Sur la politique sociale 2019

La consultation du CSE sur la politique sociale 2019 a été lancée lors de cette réunion plénière. C’est un moment phare du dialogue social au sein de notre entreprise qui permettra aux membres du CSE de récupérer un très grand nombre d’informations avant de pouvoir émettre un avis.

Les élus pourront à la fois se pencher sur des informations relatives à la politique sociale (évolution des emplois, des qualifications, des salaires, des types de contrat de travail, de la durée du travail, etc.) et sur des informations relatives à la santé, sécurité et aux conditions de travail.

Les membres du CSE pourront s’appuyer sur plusieurs rapports pour assurer leur bonne compréhension de la situation chez Worldline :

  • Un bilan social
  • Un rapport faisant le bilan de la situation générale de la santé, de la sécurité et des conditions de travail dans l’entreprise
  • Un programme annuel de prévention des risques professionnels et d’amélioration des conditions de travail

L’avis du CSE sur la politique sociale a un poids particulier. En effet, le comité pourra proposer des modifications au programme annuel de prévention en suggérant un ordre de priorités différent et l’adoption de mesures supplémentaires. Le refus de la Direction de prendre en compte les propositions du comité devra être justifié.

Sachez également que l’avis du CSE a une large audience étant donné qu’il est joint à toute demande présentée par Worldline en vue d’obtenir des marchés publics, des participations publiques, des subventions, des primes de toute nature ou des avantages sociaux ou fiscaux.

Il serait donc dommage de passer à côté ! Cette consultation nous donne un moyen d’améliorer nos conditions de travail. Saisissons nous ensemble de cette opportunité ! Par l’échange, en confiance, partageons nos difficultés et construisons des solutions.

PS : sachez que l’ensemble des salariés ont la possibilité de consulter le bilan social de Worldline. Il suffit de le demander à la Direction.

Sur le programme SMART

Après TEAM chez ATOS, SMART débarque chez Worldline. Les deux sont des programmes de transformation visant à l’amélioration de l’efficacité de l’entreprise. Le premier était limité dans le temps, le second est un programme d’amélioration continue qui ne devrait pas connaitre de fin.

Plusieurs leviers d’amélioration de notre efficacité ont été identifiés (sorry pour l’anglais) :

  • Contract and product profitability
  • Workforce management/People Plan
  • Demand Management (Offshore)
  • Continuous cost improvement Purchasing 
  • Continuous improvement Real Estate
  • Continuous improvement Lean
  • Robotics & Automation
  • MoBoS – Make or Buy or Streamline
  • Organization optimization
  • Project optimization

Le programme cible particulièrement son attention sur l’automation (l’automatisation des solutions de test est dans son viseur) et travaille main dans la main avec l’équipe du « workforce management ». Cette dernière œuvre à trouver le meilleur « équilibre » au sein des équipes entre salariés Worldline, prestataires nearshore, offshore, etc.

La présentation du programme SMART ne nous a pas permis de comprendre finement les conséquences que pourraient avoir ces différents leviers sur nos métiers et potentiellement sur nos emplois. La logique à l’œuvre reste néanmoins très préoccupante, car chaque levier pourrait potentiellement déboucher sur le dilemme suivant : améliorer notre efficacité ou supprimer un emploi ?

Il est donc très important de suivre SMART de près afin de bien comprendre ce qu’il vise, ce qu’il pourrait modifier, comment il compte s’y prendre, etc. afin d’anticiper ses conséquences et de travailler au plus tôt à une gestion des carrières et des compétences des salariés.

C’est l’objectif que s’est fixé le CSE. Et c’est très bien 🙂 Pour ce faire, les membres du CSE ont demandé à la Direction qu’un suivi régulier du programme SMART soit présenté à l’instance. La Direction  a accepté.

Il est très important que les salariés, impactés par le programme SMART, contactent dès que possible les membres du CSE. Ensemble nous pouvons réussir à assurer une carrière harmonieuse pour tous. 

Évolution de la stratégie PS

Dans la continuité des orientations stratégiques présentées l’année dernière, la Direction des équipes de production est revenue sur les tendances de fond qui devraient remodeler les métiers PS dans les prochaines années.

La tendance principale est la montée en puissance des plateformes de type cloud. Ces technologies touchent à nos manières de faire, facilitent l’automatisation d’un très grand nombre de tâches et devraient bousculer les métiers PS.

En ligne de mire nous pensons évidement au IaaS v2, à la meilleure intégration des différents types de solutions (IaaS, CaaS, PaaS) grâce à la technologie de virtualisation réseau disponible avec Cisco ACI, à l’automatisation des déploiements via (support du « As Code », mise en place d’API), aux services de déploiement en continue avec des solutions fournies par SDCO (Kazan, etc.).

Ensuite, l’utilisation des Cloud externes (Amazon Web Services / Google Cloud Platform / Microsoft Azure), encore très marginale ces dernières années, est à présent régulièrement considérée lors des appels d’offre. Aujourd’hui quelques rares projets Worldline fonctionnent sur des clouds externes, mais qu’adviendra-t-il demain si nos clients l’exigent ?

La Direction PS s’est voulue très rassurante. Elle insiste tout d’abord sur la culture du changement, qui a toujours été au cœur de l’ADN PS, pour appuyer son optimisme : les technologies ont toujours évolué très vite dans le monde de la production, s’adapter au Cloud ne sera pas plus compliqué que les évolutions que nous avons connues depuis 20 ans. Elle précise qu’elle a bien identifié les risques potentiels et qu’elle met tout en œuvre pour anticiper et prévenir les difficultés des équipes et des salariés.

Sa solution passe principalement par un programme de formation et de certification. D’abord à travers la Linux Academy qui permet aux salariés de se former en ligne et de valider leurs montées en compétence via des certifications. Ensuite via des formations et des certifications sur la gestion des clouds externes. Ces dernières formations sont encore limitées à un nombre restreint de salariés, mais elles seront prochainement élargies à un large panel de bénéficiaires.

Cette réponse est-elle bien suffisante ? L’usage des cloud ne risque-t-il pas de toucher à l’équilibre des tâches et à l’autonomie des salariés PS ? L’industrialisation des métiers PS via les clouds pourrait-elle diminuer l’intérêt des métiers ?  La parole est de votre côté 🙂

Sachez que du côté CFTC, on veillera à ce que ces évolutions se mettent en place de la manière la plus harmonieuse au sein de Worldline.  

Réorganisation des équipes TC&S

Ça bouge du côté des équipes « Secure Access Services » et « Central Services » afin de relever plusieurs challenges :

  • Simplifier une organisation transverse et internationale qui induit souvent une complexité importante pour les managers et les membres des équipes
  • Des départs de manager
  • Des services clés de notre organisation (Citrix par exemple) sont sous la responsabilité de plusieurs équipes, ce qui induit parfois une perte d’efficacité

Les nouveaux organigrammes des équipes ont été présentés au CSE. Difficile de savoir si tout ça va dans le bon sens ou si au contraire cette nouvelle organisation pourrait avoir des effets négatifs sur les équipes.

A vous de nous dire !

Sur la prime « confinement »

La Direction s’était engagée à distribuer une prime aux salariés ayant dû travailler sur site durant le confinement. Elle a précisé son projet lors de cette réunion plénière.

La prime sera fonction du nombre de jours passés sur site durant le confinement :

  • La prime maximale sera de 1250€ pour les salariés ayant travaillé 40 jours ou plus
  • Pour les salariés ayant travaillé moins de 40 jours, une petite règle de trois vous permettra de calculer le montant de votre prime à partir du montant maximal de 1250€
  • Les salariés ayant travaillé entre 1 et 10 jours sur site n’auront malheureusement pas le droit à une prime

Ce projet n’est pas complétement satisfaisant. Il est regrettable que la Direction n’ait pas accepté de distribuer une prime à l’ensemble des salariés ayant fait l’effort de travailler sur site. Ceux d’entre eux ayant travaillé moins de 10 jours étant très peu nombreux, le coût aurait été minime, mais le symbole important.

Au total 89 salariés devraient toucher une prime.

Sur le télétravail

Il aura fallu la crise du Covid-19 pour que la Direction réalise que son projet d’organisation du télétravail au sein de Worldline n’était pas satisfaisant.

L’ensemble des organisations syndicales le répétaient depuis plusieurs mois : le projet d’accord n’est pas à la hauteur des attentes des salariés. La Direction était restée sourde jusqu’à présent, mais c’était sans compter sur le Covid-19 qui vient redistribuer complétement les cartes pour la Direction.

Plusieurs revendications des organisations syndicales sont à présent entendables dont l’allongement du télétravail à 3 jours par semaine.

La négociation devrait donc être rouverte très prochainement.

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez la moindre question !

La prochaine réunion plénière ordinaire du CSE se déroulera le jeudi 9 juillet 2020.

Toute l’équipe CFTC

Bien à vous

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu