La réunion plénière du CSE de mai 2020 in a nutshell

In CSE Worldline
Photo by Alex McCarthy on Unsplash

Le Comité Social et Economique de Worldline (CSE) s’est réuni  en session plénière avec la Direction le mardi 12 mai 2020.

Nous vous proposons une analyse des informations les plus pertinentes échangées lors de cette réunion.

Très bonne lecture !

Les résultats économiques de Worldline

Juste quelques mots sur les résultats d’avril : bien que « l’acquiring » souffre évidement du fait de la fermeture de nombreux commerces en avril, notre activité résiste bien et nos résultats sont très encourageants.

Une bonne nouvelle, c’est toujours bon à prendre 🙂

Sur les orientations stratégiques de Worldline

L’information/consultation du Comité Sociale et Economique sur les orientations stratégiques de Worldline s’est ouverte lors de la plénière d’avril 2020.

Cette information/consultation devrait nous permettre à la fois de comprendre la stratégie de notre entreprise mais aussi d’appréhender et d’anticiper les conséquences que les orientations stratégiques de Worldline pourraient avoir sur nos emplois et nos métiers.

La Direction a malheureusement bien du mal à comprendre la logique que le législateur a placée au cœur de cette information/consultation. Elle se contente de nous présenter sa stratégie indépendamment d’une réflexion sur les conséquences que cela pourrait avoir sur les salariés, nos métiers et de nos emplois.

Depuis plusieurs années, l’équipe CFTC s’entête à répéter l’importance de bien penser ces deux facettes simultanément afin que cette information/consultation devienne un moment clé du dialogue social chez Worldline.

Notre persévérance permettra au CSE d’adresser les sujets suivant en lien avec les orientations stratégiques de Worldline :

  • Devops : état des lieux, perspectives sur les métiers PS, évolution de la collaboration PS/BU, etc.
  • Azure, AWS, Google Cloud, etc. : état des lieux de leurs montées en puissance au sein de Worldline, conséquences sur les métiers PS, évolution et formation des salariés, etc.
  • TEAM2 & SMART : Programme de rationalisation & conséquences sur nos emplois et nos métiers

Cette information/consultation illustre parfaitement l’importance que vous, les salariés de l’UES Worldline, avaient à jouer afin que vos représentants puissent contribuer à peser sur le devenir de Worldline. Vous êtes évidement les mieux placés pour comprendre comment une stratégie commerciale, technique, etc. risquent de bousculer votre métier jusqu’à potentiellement remettre en cause votre emploi. Il est donc indispensable que nous réussissions à nous faire confiance et que nous parvenions à tisser des liens solides. De la qualité de notre relation dépendra la pertinence de notre intelligence collective.

Sur la crise du Covid-19

Le sujet du dé-confinement a été traité en détail dans le cadre de plusieurs groupes de travail paritaires réunissant Direction et représentant des salariés :

  • Dé-confinement & restauration
  • Dé-confinement & conditions de sécurité sur nos sites
  • Dé-confinement & conditions de sécurité sur nos postes de travail

Nous vous proposerons une synthèse de ces travaux dans les prochains jours.

Plusieurs questions liées au confinement sont toujours en attente de réponse :

Sur la distribution d’une prime pour les salariés ayant travaillé sur site durant le confinement : quels seront les bénéficiaires ? Quel sera le montant de la prime ? La prime sera-t-elle identique pour tous ou bien sera-t-elle fonction du temps présence sur site ?

Sur les économies réalisées par la Direction durant le confinement : l’équipe CFTC insiste depuis le début de la crise sur l’importance de la transparence sur les aspects financiers : quelles sont les économies réalisées par la Direction en lien avec l’arrêt de la subvention de nos repas ? Idem pour l’arrêt des subventions transports ? Quelles sont les économies liées à la fermeture des locaux de Worldline (Entretien, énergie, etc.) ? Quel montant a été économisé par la Direction suite à la bascule de l’ensemble de nos réunions en visio-conférence ? Combien de formation ont été annulées et ne seront finalement pas réalisées en 2020 ?

Nous nous entêtons sur ce point car il nous semble anomal que la Direction réalise des économies alors que dans le même temps les salariés en télétravail supportent des frais supplémentaires et des conditions de travail très dégradées. Autrement dit, les économies de la Direction ne naissent pas de nulle part, elles sont simplement la conséquence d’une bascule de certains coûts préalablement supportés par la Direction vers les salariés.

Nous suivons le point avec attention. En fonction des réponses de la Direction, nous aviserons de la suite à donner à cette problématique.

L’objectif serait que la Direction subventionne le télétravail à hauteur des frais courants engagés (environ 50€ / mois).

Sur le télétravail et des conditions de travail inadaptées : La position de la Direction nous semble très fragile sur cette thématique. Alors que nous sommes convaincus que certains salariés sont dans des conditions inadaptées au télétravail, la Direction ne souhaite pas vraiment adresser cette problématique. Pour seule réponse, elle nous invite à lui faire part des salariés rencontrant des difficultés pour télé-travailler.

En procédant de la sorte, la Direction oublie qu’elle a l’obligation de s’assurer que les conditions de travail de ses salariés sont adaptées. Cette obligation relève de son obligation générale de sécurité et de protection de la santé du salarié. Il ne faut donc pas attendre qu’un salarié souffre pour agir, mais au contraire faire tout le nécessaire pour prévenir l’apparition d’un problème ou d’un accident.

Là encore, nous sommes en attente d’une réponse précise de la Direction. Sachez néanmoins que si vos conditions de télétravail ne sont pas satisfaisantes, vous êtes prioritaires pour retourner travailler sur site.

L’objectif serait que la Direction prenne en charge une partie des coûts d’équipement en lien avec le télétravail (Achat d’un fauteuil, bureau, écran, etc.).   

Projet de réorganisation ONE-FS

La personne en charge de cette réorganisation n’a pas pu malheureusement participer à la réunion plénière du CSE. 

De nombreux points restent en suspens et semblent poser problèmes au sein même de la Direction. Les divergences s’articulent autour de la crainte qu’une cette réorganisation ait été pensée à partir d’un modèle européen qui ne soit pas adapté aux spécificités de l’activité française.  

Cette réorganisation qui aurait dû être mise en place dès l’été devrait être décalée de plusieurs mois afin de nous laisser du temps de penser une organisation adaptée à notre réalité.

On en reparle le mois prochain.  

Sur l’OPA Ingenico

L’OPA suit son cours. L’autorité de la concurrence devrait être notifiée en juin comme prévu initialement. Tout va bien pour l’instant.

Sur les statistiques de distribution des primes sur objectifs et commerciales

Le sujet est copieux et sensible. Nous vous proposerons une analyse dédiée dans les prochaines semaines et réservée exclusivement aux salariés de Worldline.

Stay tuned !

Sur la réserve de participation 2019

Pour rappel « la participation est considérée comme un système d’épargne salariale motivant pour les salariés, dans la mesure où elle permet à l’ensemble du personnel de bénéficier des résultats de l’entreprise, par le biais de la constitution d’une réserve spéciale de participation (RSP), calculée au titre de chaque exercice selon une formule précise »[1].

Etrangement chez Worldline, plus la société grossit, plus notre profitabilité s’améliore, plus notre cours de bourse augmente et plus notre réserve de participation diminue.

La formule de calcul de la réserve de participation est la suivante :

RSP = ½ ( B – 5 % CP ) x ( S / VA )

  • B est le bénéfice net fiscal
  • C représente les capitaux propres
  • S symbolise les salaires
  • VA signifie valeur ajoutée

Chez Worldline deux tendances se conjuguent et grèvent la possibilité de dégager une réserve de participation conséquente :

  • Des capitaux propres « gigantesques » qui ne cessent d’augmenter. Au niveau du Groupe Worldline les capitaux propres dépassent les 3,8 milliards d’euros.  
  • Une logique très forte de contrôle du bénéfice fiscal et une tendance à sa diminution

La différence entre le bénéfice fiscal et les capitaux propres (B – 5% CP) est donc négative pour la très grande majorité des sociétés composant l’Unité Economique et Sociale Worldline (UES). En effet seule la société Mantis réussit à dégager une petite enveloppe de participation. Toutes les autres (EquensWorldline, Worldline, Santeos, etc.) ne participent pas au pot commun.

Au final, nous nous partagerons cette année la jolie somme de 67 000€, jolie somme pour une petite TPE comme Worldline !

Sachant que nous sommes un peu plus de 3500 salariés à se partager le gâteau, on vous laisse faire le calcul …  

L’optimisation fiscale de Worldline permet à notre Direction de neutraliser la capacité redistributive du dispositif de la participation. C’est donc un problème qu’il faudra adresser. L’évolution du montant de notre participation est aujourd’hui complétement décorrélée de notre « performance ». Elle reflète simplement l’art subtil de la fiscalité et des montages en tout genre dans lequel notre Direction semble exceller.

Nous tenterons de vous proposer prochainement une analyse plus poussée de l’évolution de la réserve de participation.

Sur les voitures de fonction

Terminons par un sujet plus léger : l’attribution de voiture fonction à plusieurs catégories de salariés de Worldline.

Qui sont-ils ? Les membres du comité exécutif de Monsieur Grapinet, leurs N-1, N-2 et N-3.

A quels types de voiture ont-ils droit ? La logique est très simple : plus tu montes dans l’organigramme plus tu as le droit à une grosse voiture. La Direction est en train de réfléchir à un nouveau catalogue qu’elle partagera avec le CSE prochainement.

Voiture et écologie ? Il semblerait qu’un début de réflexion ait commencé à germer dans les esprits de nos dirigeants. Ils souhaitent proscrire l’ensemble des véhicules diesels et s’orienteraient vers une flotte de véhicules « propres » avec de nombreux modèles électriques. Chapeau !

On aurait pensé tout ça d’un autre âge, une veille histoire d’une 20ième siècle où la taille de sa voiture traduisait encore sa « réussite » sociale. On aurait aimé que nos dirigeants aux parcours brillants puissent nous guider et indiquer la lumière à suivre. On était convaincu que de tels talents après avoir arpenté les meilleures écoles et universités de France auraient été les plus amènes d’être exemplaires pour nous tous. Mais malheureusement on a la forte impression qu’ils n’ont pas compris grand-chose et que leurs goûts pour les déplacements en voiture et les grosses cylindrées les privent de la possibilité de comprendre quoi que ce soit aux enjeux écologiques actuels.

Là encore, les premiers de corvées devront tirer les premiers de cordées.

Des questions ? Contact us !

Toute l’équipe CFTC


[1] Définition donnée par les éditions Tissot

You may also read!

Améliorer l’intéressement chez Worldline : les propositions de la CFTC

Lors de la dernière réunion de négociation relative à la prime d’intéressement chez Worldline, la Direction nous a présenté

Read More...

Une semaine avec « L’Établi » de Robert Linhart

France Inter nous propose une série sur l'ouvrage de Robert Linhart "L'Etablie". A travers plusieurs thématiques adressées par le

Read More...

CSE Mai 2020 : l’ordre du jour de la réunion

Bonjour à tous ! Le Comité Sociale et Économique se réunira mardi 12 mai 2020 avec la Direction de Worldline.

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu