Attention danger sur les congés chez Worldline !

In Nos droits On
- Updated

Quelques mots sur une information qui nous a été remontée très récemment :

La Direction annule des annulations de congé qui avaient été validées avant le lancement du plan Covid-19 au sein de Worldline.

Sans aucune information et alors que vous avez bien travaillé durant les journées concernées par l’annulation de la Direction, vous découvrez la chose suivante sous Optima :

Monsieur Grapinet lui-même a donné la consigne de poser des congés dans le passé sur vos compteurs ! Le pouvoir de la Direction Générale est sans limite.

Vous pouvez donc vous retrouver dans une situation paradoxale où une journée travaillée apparait sous optima comme une journée de congé. Double peine qui vous prive à la fois d’une journée de travail qui devrait être payée et d’une journée de congé car vos compteurs sont évidement décomptés.

Précisons que la Direction avait bien prévu une application rétroactive de son plan Covid-19 (“Par souci d’équité, les annulations sollicitées par les salariés, y compris celles validées par le management, depuis le 17 mars seront reposées à leurs dates initiales avant annulation”), mais nous pensions évidement que ces annulations auraient lieu avant la journée concernée par l’annulation.

Plus d’informations très prochainement

Bien à vous

Toute l’équipe CFTC

PS: pour votre information le courriel suivant vient d’être envoyé à la Direction par le CSE:

Bonjour la Direction,

Plusieurs salariés nous ont fait part de leurs surprises en découvrant que leurs compteurs de congés avaient été décrémentés suite à la pose de congé dans le passé par la Direction. C’est-à-dire que la Direction a imposé des congés à des salariés à une date révolue. Pas mal !

Je précise que les salariés ont découvert cette situation par eux-mêmes en se baladant sur Optima.

C’est l’application de la mesure suivante de votre plan Covid-19 :

« Par souci d’équité, les annulations sollicitées par les salariés, y compris celles validées par le management, depuis le 17 mars seront reposées à leurs dates initiales avant annulation ».

Nous n’avions pas compris que cette mesure s’appliquerait de manière rétroactive. Car évidement cela soulève de nombreux problèmes :

  • Les salariés concernés se retrouvent dans une situation paradoxale où une journée travaillée (qui a bien été travaillée puisque le congé a été annulé préalablement à la repose du congé par la Direction) apparait sous optima comme une journée de congé.
  • En l’état le salarié se fait doublement avoir : il perd une journée de travail qui devrait être payée et qui ne le sera pas, et d’une journée de congé car ses compteurs ont évidemment été décomptés.
  • Passons sur les différentes bidouilles que cela va entrainer : je travaille théoriquement ce jour, mais en réalité je travaille pas car je récupère un congé posé dans le passé par ma Direction, blabla.

Précisons pour finir que là encore cette manière de faire est complétement illégale.

  • Pourriez-vous nous dire ce qu’il en est ?
  • Combien de salarié sont impactés ?
  • Quelles solutions sont préconisées ?
  • Quelle information sera donnée aux salariés concernés ?
  • Est-ce que la Direction va bientôt arrêter de faire ce qu’elle veut avec le droit du travail ?

Merci

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu