Retours sur la première réunion du Comité Economique et Social de Worldline !

In CSE Worldline

La première réunion du Comité Sociale et Economique de Worldline s’est déroulée mardi 21 janvier à Bezons. Nous vous proposons une synthèse des principaux sujets abordés durant cette réunion. N’hésitez pas à vous rapprocher d’un membre de l’équipe CFTC si vous avez la moindre question.

Très bonne lecture !

Sur le filtrage du web chez Worldline

Les élus des CHSCT et du Comité d’Entreprise avaient bien été consultés il y a quelques années sur ce sujet épineux.

Pour rappel, c’est la modification de notre règlement intérieur en novembre 2017 qui avait ouvert la porte à la censure de certains sites web chez Worldline. Cette modification s’inscrivait dans un contexte très particulier à la suite de la crise de sécurité « wanna cry » qui avait affecté de nombreuses entreprises. L’information/consultation des différentes instances de représentation s’était focalisée principalement sur les dispositifs de surveillances et les contrôles logiciels sur nos PC. Nos représentants n’avaient pas prêté garde à l’ajout de l’article suivant dans notre règlement intérieur :

«   La consultation des sites Internet à titre personnel ne doit pas être la cause de perturbation dans le travail des salariés et ne doit pas affecter le fonctionnement des outils et ressources technologiques des entreprises de l’UES Worldline ».

En d’autres mots, la consultation d’un site web pouvant nuire à la qualité de la bande passante du réseau Worldline sera censurée.

Une tolérance s’était instaurée depuis quelques années, mais la Direction Worldline France a souhaité récemment s’aligner sur les pratiques du groupe et appliquer plus strictement notre règlement. La mise en place d’un proxy et d’un filtrage plus restrictif du web sont la conséquence de toute cette séquence, qui se termine malheureusement sans que nous ayons pu réellement discuter de cet enjeu et des conséquences de cette modification sur la vie des salariés.

Nous comprenons parfaitement la nécessité de préserver la qualité des conditions de travail des salariés. Un usage personnel du web ne doit en aucun cas nuire à l’environnement professionnel de tous les autres salariés. Néanmoins, une pratique « personnelle » du web étant très répandue dans notre entreprise, cette bascule d’une culture de la confiance à une logique du contrôle aurait dû, nous semble-t-il, être accompagnée et discutée afin de se donner les moyens d’arriver à une solution satisfaisante pour tous.

La Direction a souhaité être rassurante et a rappelé aux élus du CSE les assouplissements qu’elle prévoit d’introduire dans le filtrage du web chez Worldline :

  • YouTube sera autorisé
  • Le streaming audio sera autorisé
  • Une demande de dérogation sera possible afin de « whitelister » un site web

Les élus du CSE ont proposé différentes solutions pour trouver un équilibre entre préservation des conditions optimales de travail et usage personnel du web. Malheureusement les différentes solutions suggérées ne sont ni compatibles avec l’outil de filtrage ni vraiment souhaitées par la Direction :

  • Mise en place d’un timeout
  • Priorisation des flux
  • Accès différenciés avec un contrôle diminué entre 12h et 14h
  • Etc.

La Direction a ouvert la possibilité que le CSE se dote de boxes internet afin d’offrir un accès web indépendant du réseau internet de l’entreprise.

Le sujet étant très sensible pour beaucoup d’entre nous, nous vous invitons si vous le souhaitez à nous faire part de vos remarques sur ce projet, vos souhaits et vos craintes (Utilisez le formulaire de commentaires en bas de cet article).

Mutuelle & Vivinter

Vivinter est la société en charge de la gestion de notre mutuelle. Et malheureusement, nous sommes forcés de constater que la qualité du service de Vivinter est loin d’être au rendez-vous. Les problèmes sont nombreux :

  • prise en compte d’une demande très, très lente
  • temps d’attente pour contacter le gestionnaire anormalement longs
  • réponses souvent approximatives
  • Etc.

La Direction, avec l’aide des organisations syndicales, travaillent avec Vivinter pour tenter de rectifier le tir et de parvenir durant l’année 2020 à fournir une qualité de service à la hauteur de la qualité de notre couverture. C’est l’un des challenges 2020 qui nous attend cette année !

Une commission paritaire a été constituée qui veillera à l’avancement de ce chantier :

  • Centralisation des problèmes
  • Réunions régulières avec Vivinter
  • Amélioration de la communication destinée aux salariés

Plus d’infos prochainement …

Sur la charte de mobilité Worldline

Cela fait déjà un moment que l’équipe CFTC avait remonté la « disparition » de notre charte de mobilité géographique. Plus moyen de mettre la main dessus sur notre intranet et de la diffuser auprès des salariés.

La charte de mobilité est pourtant pleine de bonnes surprises et offre des moyens conséquents aux salariés pour faciliter leurs mobilités géographiques et professionnelles :

  • Prime de mobilité de 1500€
  • Prise en charge des frais de déménagement
  • Billets de train pour visiter des maisons et appartements
  • Etc.

La Direction s’est voulue rassurante : certaines spécificités de la charte étaient propres au groupe Atos, un travail est actuellement mené pour rendre la charte parfaitement adéquate aux spécificités de Worldline. La Direction ne souhaite en aucun cas réduire les avantages procurés par la charte.

Nous suivons tout ça de près et nous revenons vers vous très prochainement.

Lean du pôle Issuing Processing de la BU Financial Services

Une « vague  lean » va être lancée prochainement dans le pôle Issuing Processing de la BU Financial Services. Sachez que vous avez la possibilité de refuser de vous entretenir avec les experts « lean ». Le cas échéant, vous avez à votre disposition un code CRA pour renseigner le temps passé à ce travail d’amélioration du fonctionnement de la BU.

Le CSE devrait être informé des conclusions de ce travail dans les prochains mois.

Sur le projet de déménagement des salariés de Tours

Une décision finale sur le déménagement des salariés du site du Tours aurait dû être prise par le GWIC (les gros chefs) le 18 décembre 2019. Malheureusement la copie n’était pas de qualité suffisante pour que les « sages » prennent une décision. Cela s’agite donc coté service généraux et RH pour parfaire la copie et assurer une décision le plus rapidement possible.

Là encore, nous suivons tout ça et nous reviendrons vers vous dès que possible.

Des questions ? Des commentaires ? Des sujets à porter à l’ordre du jour du prochain CSE ? N’hésitez pas à contacter un membre de l’équipe CFTC.

Bien à vous

Toute l’équipe CFTC

You may also read!

Négociation télétravail : un désaccord est-il possible ?

Les réunions s’enchainaient jusqu’à là dans une atmosphère studieuse, chacun donnait l’impression d’écouter l’autre et on pouvait croire que tous les

Read More...

Analyse de la distribution des PIVA

Bonjour à tous, Lors de la réunion plénière du Comité Social et Economique (CSE) du mois de janvier, la Direction a

Read More...
OPA Ingénico

Comprendre l’OPA sur INGENICO

Bonjour à tous, Lundi 3 février 2020, la Direction de Worldline a annoncé son intention d’acquérir la société Ingenico pour « créer

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu