Paroles d’un salarié démissionnaire [10]

In Paroles de salariés

Bonjour à tous,

Un nouveau témoignage d’un salarié ayant quitté Worldline après plusieurs année de services.

4 questions comme d’habitude pour 4 réponses

Merci pour cet échange

Et très bonne lecture !

Quelles sont les raisons de ton départ ?

Worldline est ma première entreprise et cela faisait 12 ans que j’y travaillais. J’avais envie de voir autre chose, de voir si les critiques que j’avais sur Worldline étaient communes à toutes les entreprises ou non. Bref un besoin d’élargir mon horizon que je commençais à trouver un peu fermé.

J’éprouvais également le besoin de me rapprocher de chez moi, les trajets matinaux interminables commençaient à réellement peser sur mon moral.

Le client pour lequel je travaillais a été un élément dans ma réflexion également, un client très exigent, bien que très content du travail fourni, avec une vision projet trop floue. Bref l’impression d’écoper la mer avec une petite cuillère.

Je ne sentais pas un soutien de la part du management. Pour moi le management c’est aider son collaborateur à accomplir une vision, à s’enrichir, à l’aider à évoluer.

La politique salariale et la baisse des primes ont également été un élément déterminent de mon départ.

Qu’est-ce que tu as aimé chez Worldline ?

Les humains qui composent cette entreprise, on sent vraiment une solidarité entre les employés, l’impression d’appartenir au même clan.

La sécurité de l’emploi, c’est une entreprise qui ne va pas disparaître du jour au lendemain.

Une facilité à prendre ses (nombreux) jours de congés, le management est toujours très arrangeant.

Le CE qui propose pas mal de choses.

Des projets diversifiés et souvent avec une grosse exposition.

Qu’est-ce que tu n’as pas aimé chez Worldline ?

La volonté de grossir coûte que coûte à coup de rachats au lieu de croitre par transformation et modernisation.

Les nombreuses couches managériales qui coupent totalement les hautes sphères de la base.

Les restrictions qui nous empêchent d’avoir des bons outils de travail : pc, antivirus, licences de toutes sortes…

La séparation BU/PS qui nous fait toujours perdre du temps et qui n’a plus raison d’être.

Les PIVA et leur opacité.

Le fait qu’on prenne les meilleurs techniciens pour en faire des managers sans se préoccuper de savoir si ils ont vraiment cette fibre.

Le fait qu’on ait du mal à basculer sur les nouvelles technologies à tous les niveaux, on accumule plutôt que de basculer quitte à arriver à des plateforme ingérables.

Si tu pouvais changer un truc chez Worldline, qu’est-ce que cela serait ?

Rendre les bénéfices aux salariés plutôt qu’aux actionnaires avec une politique salariale et des primes motivantes et cohérentes. On ne peut pas fidéliser les salariés sans les considérer.

[Fin de l’entretien]

Merci beaucoup pour la qualité de ces réponses et très bonne continuation

Toute l’équipe CFTC

You may also read!

L’accord visant l’égalité professionnelle chez Worldline in a nutshell

Un accord relatif à l’égalité professionnelle entre les hommes et les femmes au sein de Worldline a été signé

Read More...

Travail, salaire, profit – Travail

Bonjour à tous, "Gérard Mordillat et Bertrand Rothé interrogent des chercheurs internationaux sur les concepts fondamentaux de l’économie. Une plongée

Read More...

Les inégalités professionnelles chez Worldline

Ce premier chapitre de notre journal "Des souris & des ogres" s’appuie sur les travaux du cabinet Sextant1, mandaté

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu