Rémunération et avantages de Monsieur Breton

In Doc de référence 2018 On
- Updated

Après les directeurs de Worldline, nous vous proposons de nous intéresser à présent à la société Atos, avec un focus sur les avantages et la rémunération du Président Directeur Général, Monsieur Breton.

Les dispositifs sont un peu les mêmes et la logique vise toujours à mêler réussite économique et enrichissement des dirigeants. La petite originalité réside dans les montants des avantages : avec Monsieur Breton on touche à « ce qui se fait de mieux » en France en termes de rémunération.

Attention, la lecture de cet article peut heurter la sensibilité des naïfs 😉

Très bonne lecture !

Ps : Les informations de cet article sont tirées du document de référence d’Atos, qui est consultable en ligne.

Rémunération fixe et variable 2018

 

2018

Rémunération fixe

1 400 000 €

Rémunération variable

1 304 821 €

Jetons de présence

0 €

Avantages en nature

18 500 €

Total général

2 723 321 €

Année difficile pour Monsieur Breton qui voit sa rémunération diminuer de plus de 500 000€, passant de 3,2M€ à un modeste 2,7M€ entre 2017 et 2018. Cela s’explique par des performances très décevantes sur le premier semestre lui permettent de récupérer simplement 61% de sa rémunération variable sur cette période. Il redresse la barre par la suite mais doit néanmoins se contenter de 96% de l’enveloppe variable du second semestre. Quand on voit la tête du cours de l’action Atos, on se dit que finalement c’est déjà bien payé.

Les avantages en nature d’un montant de 18 500€ correspondent à la voiture et au chauffeur du PDG d’Atos.

Attribution d’options de souscription ou d’achat 

Les options d’achat (stock-options) n’ont malheureusement plus la cote chez Atos. Depuis le plan d’options de souscription d’actions émis le 31 décembre 2010, Atos n’a plus procédé à l’émission de stock-options au profit des dirigeants. Dure dure pour Monsieur Breton.

Attribution d’actions de performance

Relatif à

Date du plan

Nombre d’actions

Date d’acquisition

Valorisation des actions

Atos

22-déc-11

32 500

22-déc-13

926 957 €

 

22-déc-11

32 500

17-mars-14

913 680 €

 

24-juil-13

45 000

24-juil-15

2 250 773 €

 

28-juil-14

46 000

28-juil-16

1 543 058 €

 

28-juil-15

55 000

02-janv-18

2 142 282 €

 

26-juil-16

54 700

26-juil-19

2 456 445 €

 

24-juil-17

43 000

31-juil-20

2 876 186 €

 

22-juil-18

51 350

 

0 €

Rapide historique afin de bien mesurer la régularité avec laquelle Atos attribue à Monsieur Breton des actions de performance. 2018 aurait dû être une année comme les autres avec un petit paquet de 51 350 actions attribuées au PDG. Mais malheureusement, les mauvais résultats 2018 sont passés par là. Ces actions qui auraient pu rapporter des millions à Monsieur Breton se sont volatilisées : « La non-réalisation de l’objectif de taux de croissance organique du chiffre d’affaires au titre de l’année 2018 a rendu caduque l’attribution de 51 350 actions de performance au profit du Président-Directeur général »[1].  

Mais heureusement Monsieur Breton avait bien protégé ses arrières …

Acquisition d’actions de performance

Relatif à

Date du plan

Nombre d’actions

Date d’acquisition

Date de disponibilité

Atos

28-juil-15

55 000

02-janv-18

31-juil-21

Le plan de l’année 2015 commence en effet à porter ses effets. Les 55 000 actions attribuées le 28 juillet 2015 n’étaient pas encore acquises par Monsieur Breton. C’est maintenant chose faite après l’atteinte des objectifs fixés pour la période 2015/2017.  

Les 55 000 actions Atos appartiennent aujourd’hui au PDG d’Atos, mais il ne pourra pas les vendre avant le 31 juillet 2021.

Au cours actuel de l’action de 75€, ce paquet d’action offert à Monsieur Breton a une valeur de 4 125 000€.

Actions de performance devenues disponibles

Relatif à

Date du plan

Nombre d’actions

Date d’acquisition

Date de disponibilité

Atos

28-juil-14

46 000

28-juil-16

28-juil-18

C’est vraiment tout l’art de cette mécanique d’intéressement des hauts dirigeants : des lors que la machine est lancée, on s’assure des gains faramineux chaque année.

Depuis le 28 juillet 2018, Monsieur Breton a la possibilité de faire ce qu’il veut de 46 000 actions Atos  acquises le 28 juillet 2016, qui lui avait été attribuées le 28 juillet 2014.

Pour rappel, le cours de l’action Atos tourne autour de 75€[2],  ce qui nous donne la somme rondelette de 3,45M€ pour les 46 000 actions.

Voilà des bonnes nouvelles pour notre PDG.

Achat et vente d’action par Monsieur Breton

Nombre d’actions achetées

Nombre d’actions vendues

Date

Prix de vente/achat

Gain

 

92 000

27-avr.-18

112 €

10 337 506 €

8 085

 

22-juin-18

105 €

Paiement du dividende en actions

Monsieur Breton prévoyant les difficultés 2018 et soucieux de ne pas se mettre dans le rouge, a préféré se séparer de 92 000 actions Atos le 27 avril 2018. Il réussit la prouesse de les vendre 112€ pièce, alors que l’action oscillait autour de 90€ depuis plusieurs mois[3].  Chapeau !

Le gain est évidement gargantuesque avec une opération pointant à plus de 10 millions d’euros.

Remarquer également le paiement de dividende en action qui rapporte au PDG d’Atos plus de 8000 actions, pour un montant d’environ 850 000€. Combien d’action Atos faut il posséder pour récupérer autant de dividende? Un petit produit en croix nous permet de le savoir: pour une action possédée l’actionnaire a obtenu 1,70€. 850 000€ de dividende correspond alors à 500 000 actions Atos.

500 000 actions ! Au cours actuel de 75€, cela représente la somme de 37 millions d’euros.

Et bien voilà de quoi nous redonner un peu le sourire car on commençait à s’inquiéter pour Monsieur Breton.

Quelques broutilles

Rapide focus sur la retraite supplémentaire incluse dans le package de Monsieur Breton qui dépend de l’atteinte d’objectifs de performance.

Qu’est-il prévu pour le PDG d’Atos ? Le document de référence précise la chose suivante : « Le montant annuel du complément de retraite s’élève à 0,625% de la rémunération de référence par trimestre civil complet d’ancienneté reconnue au sein du régime. »

Avec une rémunération de référence égale à « la moyenne des soixante dernières rémunérations mensuelles multipliée par douze ».

Qu’est-ce que cela nous donne ? Dans l’hypothèse où Monsieur Breton cesserait son activité avec le Groupe, il pourrait bénéficier à compter du lendemain de la clôture de l’exercice, d’un complément de retraite dont « le montant annuel brut de sa rente serait estimé à 711 000€ »[4].

S’il préfère continuer à travailler pour Atos et qu’il parvient à atteindre ses objectifs, son complément de retraite continuera à augmenter.

Conclusion

Nous nous répétons un peu mais à la vue de ces chiffres, nous ne réussissons pas à nous ôter de la tête qu’il y a quelque chose qui cloche.  On ne nie pas l’investissement et la qualité du travail du PDG d’Atos, mais cette manière de partager le gâteau semble difficilement viable. Elle effrite la possibilité même d’un vivre ensemble, tout simplement car nous vivons de moins en moins dans le même monde. Cet entêtement nous inquiète bien au-delà de l’avenir d’Atos car malheureusement cette logique est mondiale : nous vivons dans un monde de glouton. Cela est particulièrement néfaste pour la planète, avec d’un côté des sommes faramineuses qui induisent obligatoirement des mésusages irresponsables (on pense particulièrement à des coûts écologiques), de l’autre un manque d’argent chronique qui nous empêche chacun à son niveau d’investir pour notre avenir.

La solution sera politique mais elle dépendra également de notre capacité à peser pour faire changer les choses. N’hésitez donc pas à rejoindre l’équipe de la CFTC !

Bien à vous


[1] Document de référence Atos 2018 p330 et suivante

[2] A la date du 2 juillet 2019

[3] Information Boursorama https://www.boursorama.com/cours/1rPATO/

[4] Voir document de référence Atos p.327

You may also read!

C’est le moment de … convertir son 13ième mois !

Vous aimeriez avoir plus de congés cette année ? Une envie de prendre un peu l’air après une année très

Read More...

Accord sur le Comité Social et Economique

Bonjour à tous, La négociation relative à la mise en place d’un Comité Social et Economique au sein de l’UES Worldline

Read More...

Sur la réunion de négociation « mutuelle » du 10/09/2019

Cette  deuxième réunion de négociation nous a permis de préciser l’état des lieux de notre régime actuel et de

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu