No deal pour le CSE chez Worldline !

In CSE On
- Updated

Bonjour à tous,

La dernière réunion de négociation relative à la mise en place d’un Comité Social et Economique (CSE) s’est déroulée le vendredi 26 avril.

L’ambiance n’était pas jojo. Rapide synthèse de cette réunion qui pourrait être la dernière malheureusement.

Très bonne lecture !

Sur le nombre de représentant

Depuis le début de la négociation nous sommes venus buter sur la question du nombre de représentant nécessaire pour que les instances fonctionnent correctement.

Pour faire ses petits calculs, la Direction adopte une position originale préférant partir du nombre d’élus actuels plutôt que de privilégier le nombre de mandat théorique. Les organisations syndicales adoptent une position inverse. Cela nous donne la chose suivante : 100 élus contre 152 mandats théoriques.

C’est là nous semble-t-il que réside la première grosse incompréhension.

Au-delà de cette première difficulté, les objectifs de la Direction et des Organisation Syndicales semblent difficilement conciliables :

La Direction aimerait construire un projet autour de l’objectif de réduire le nombre de représentant du personnel « protégé ». Il semblerait que de nombreux représentants du personnel ne font rien en tant que représentant et pas beaucoup plus dans leurs missions opérationnelles.

La Direction apparait également très soucieuse de limiter au maximum la diffusion des informations transmises au futur CSE.

On arrive finalement à une architecture de la représentation à plusieurs niveaux différenciant 80 représentants aux droits et aux moyens très variés :

  • Les élus du CSE : « protégés », accès aux informations, 27 heures de délégation
  • Les représentants de proximité : « protégés », non accès aux informations, 10 heures de délégation
  • Les référant locaux : « non protégés », non accès aux informations, 10 heures de délégation

Cette solution nous semble insatisfaisante pour plusieurs raisons :

A aucun moment, nous avons réussis à échanger et à apporter des réponses aux difficultés actuelles des représentants. Elles sont pourtant nombreuses :

  • Pourquoi certaines instances fonctionnent mal actuellement chez Worldline ?
  • Pourquoi est-il difficile d’attirer les salariés vers le monde de la représentation ?
  • Comment réussir à mieux encadrer et protéger le temps de délégation afin que les représentants aient moins de difficultés à prendre leurs heures ?
  • Comment doter le futur CSE de moyens lui permettant de mieux communiquer et de rendre plus visible le travail des représentants ?
  • Comment organiser une instance au fonctionnement horizontale afin qu’elle soit plus efficace ?
  • Comment éviter que les représentants réalisent régulièrement leurs missions de représentants sur leurs temps personnels ?
  • Comment assurer un fonctionnement optimal des instances sachant que beaucoup d’élus abandonneront leurs mandats avant leurs termes ?

Toutes ces questions ont été plus ou moins évacuées alors qu’elles sont au cœur de la réflexion nécessaire pour construire un CSE de qualité.

Désaccord ?

Cette réunion nous a permis encore une fois de redire les mêmes choses : chacun campant plus ou moins sur ses positions. La Direction a finalement considéré qu’il n’était pas possible de trouver un terrain d’entente. Elle a donc mis un terme à cette négociation qui se termine malheureusement sur un désaccord.

Néanmoins, il est possible que la Direction tente de faire bouger les choses autrement via des chemins de traverse et des réseaux plus obscures. La négociation pourrait alors recommencer. C’est la magie du dialogue social J

Une réunion est prévue avec la Direction générale, qui n’a pas participé aux négociations, afin d’échanger sur le sujet. Peut-être réussirons-nous à la convaincre de la pertinence de notre analyse ?

 On vous en dit plus dès que possible.

Bien à vous

You may also read!

Analyse PIVA 2018 : une vision par code GCM

Nous continuons aujourd’hui notre analyse de la distribution des primes PIVA en 2018. Après une analyse en fonction du

Read More...

Séparation Atos / Worldline Que deviennent nos accords sociaux ?

Bonjour à tous, Le 30 avril 2019, les actionnaires de la société Atos devraient valider la séparation des Groupes Atos et Worldline.

Read More...

Danger sur la représentation des salariés

La négociation visant à mettre en place un Comité Social et Economique (CSE) chez Worldline est dans une impasse. Nous nous

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu