Paroles d’un salarié démissionnaire [5]

In Paroles de salariés On
- Updated

Bonjour à tous,

Un nouveau témoignage d’un salarié ayant quitté Worldline après plusieurs année de services.

4 questions comme d’habitude pour 4 réponses

Merci pour cet échange

Et très bonne lecture !

Quelles sont les raisons de ton départ ?

A la base elles sont principalement financières : cela faisait plusieurs années que je travaillais ici et je trouve ma progression salariale vraiment faible, insuffisante. Je sais que je suis loin d’être le seul dans ce cas, mais ça vaut toujours le coup d’être répété.

Si je veux me projeter plus loin dans ma carrière de ce point de vue-là, Worldline ne me permet pas d’évoluer convenablement du point de vue de ma rémunération.

J’ai souffert également de la « surimplication » de collègues d’un de mes projets, qui a mis à mal l’échelle d’évaluation du travail des uns et des autres et les attentes à ce niveau. Forcément, le référentiel se retrouve biaisé lorsque des salariés passionnés passent jour et nuit au bureau et ont pour coutume de faire des journées de 9h sans que cela ait été demandé par le management.

De mon point de vue, ce genre de situation doit être évité : c’est un contexte malsain qui crée une émulation dangereuse entre les personnes qui font ces efforts supplémentaires, gomme la frontière entre vie pro et vie perso, et culpabilise les autres qui ne fonctionnent pas dans ce mode.

Le sujet avait été identifié et pris en considération côté management, mais j’ai tout de même l’impression que ces dérapages auraient pu être évités ou à minima, mieux gérés.

J’ai également eu des difficultés d’intégration au sein d’une de mes équipes projet. Cela me pesait et j’ai tiré la sonnette d’alarme auprès du management pour être aidé, et trouver ma place. La situation ne s’est que très peu arrangée et mes efforts sur ce plan n’ont pour ainsi dire pas été reconnus, j’ai même eu l’impression que l’on considérait souvent que j’étais l’unique cause du « problème » (alors que sur mes précédents projets à Worldline je n’avais jamais fait face à de tels soucis).

Il est pourtant clair que dans ce type de situations de mal-être, la responsabilité ne repose pas que sur le salarié en difficulté mais également sur la sensibilisation de son équipe, et sur le management qui aurait pour rôle d’arrondir les angles. Cette gestion trop unilatérale du problème n’a pas suffi dans mon cas.

Sur un autre sujet, à la « roulette » des PIVAs j’ai été très mal servi pendant ces 4 ans, il n’y a qu’une seule fois où j’ai obtenu une prime qui selon moi était en accord avec mon travail et mon implication.

Cela se vérifie plus particulièrement sur la dernière PIVA que j’ai reçue : l’exercice a eu lieu dans un contexte projet difficile et exigeant : j’ai obtenu le minimum possible (le palier juste au-dessus de zéro donc) accompagné de commentaires décrivant pourtant que j’avais bien travaillé malgré les difficultés.

Je sais qu’à côté de ça, le gros de l’enveloppe est parti aux gens « surimpliqués », ce qui peut avoir du sens dans le cadre tordu des PIVAs, mais de là à négliger à ce point les efforts des autres, j’admets que c’était assez écœurant.

Face à cette dévalorisation et à cette « punition » (car à ce niveau je ne trouve même plus que ça soit un manque de valorisation, ça va plus loin) j’ai pu voir encore plus clairement le manque de reconnaissance et d’appréciation de mon travail ici.

Le système d’enveloppes est par définition injuste dans de nombreux cas, car dans les contextes comme ceux que je décris plus haut, ceux qui ont fait 200% récupèrent la majeure partie des primes au détriment de ceux qui dans un contexte autre auraient été correctement valorisés pour leur travail.

Dans ma future entreprise, les primes sont sur objectifs, qui je l’’espère seront SMART, contrairement au système des PIVAs.

On peut ajouter que dans un cursus technique, Worldline ne propose que très peu de réelles fiches de postes qui iraient dans la continuité des postes de développeurs.

Lead dev n’est qu’une casquette qui ne s’accompagne pas d’améliorations financières significatives, chef de projet non plus, il reste l’architecte ou l’expert mais ce sont des postes généralement non atteignables pour des développeurs avec seulement quelques années d’expérience.

On se sent un peu bloqué dans son premier poste en début de carrière, de mon point de vue.

Enfin, j’ai été démarché par beaucoup d’autres entreprises en dehors de Worldline et constaté que le marché est extrêmement favorable en ce moment pour les ingénieurs sur des postes d’étude et développement.

J’ai pu voir que mon profil était intéressant et recherché et j’en ai déduit que dans un contexte différent j’obtiendrai plus de satisfaction et de reconnaissance (financière et managériale) que chez Worldline.

L’un dans l’autre, j’ai fini par poser ma démission après avoir accepté une offre me permettant un réel bond salarial et un nouveau départ sur ces différents plans.

Qu’est-ce que tu as aimé chez Worldline ?

J’ai beaucoup aimé les locaux, que je trouve très accueillants et confortables, cela me faisait plaisir d’y venir le matin.

La cantine également, qui est un vrai plus difficile à retrouver ailleurs quand on fait attention à son alimentation et à sa santé, ça et le côté convivial de manger tous ensemble sur place au lieu de se dispatcher partout.

On peut aussi parler du CE qui représente selon moi une part très importante du bien-être des salariés. Je continue à penser qu’il est extrêmement rare d’avoir une telle variété d’activités, de billetteries et d’aménagements pour s’occuper sur le temps de midi. Je constate aussi que beaucoup de salariés n’en profitent finalement qu’assez peu.

De mon côté j’ai réellement apprécié l’implication des personnes qui contribuent à tout ça.

Globalement, j’ai beaucoup aimé l’ambiance à Worldline, la convivialité, et je sais que c’est ce qui retient ici beaucoup de personnes hésitantes à quitter l’entreprise.

Le corollaire de ce point est que la direction ne fait sûrement pas assez d’efforts pour retenir et valoriser les salariés en tant qu’individus car elle suppose qu’ils se retiennent entre eux : ils s’apprécient et aiment travailler dans ce cadre tous ensemble, ce qui pour certains mécontents, suffit à les retenir un peu plus longtemps.

Pour conclure, j’ai énormément apprécié les projets sur lesquels j’ai eu la chance de travailler et dont le métier était très intéressant. C’est un point positif pour tous ceux qui aiment savoir pourquoi ils se lèvent le matin, et s’intéressent à la finalité de leur travail.

Le niveau technique est excellent et Worldline devient une belle ligne sur le CV : on y apprend beaucoup donc c’est justifié.

Qu’est-ce que tu n’as pas aimé chez Worldline ?

L’exercice des PIVAs, les augmentations souvent anecdotiques (à part la session exceptionnelle de 2018), le fait que ce soit une entreprise où l’on n’a aucune honte à dire à des collaborateurs qu’ils ne « valent pas plus que leur salaire actuel et devraient être contents » quand ils sont lésés par les différents exercices (méthode Coué ?).

J’ajouterais la suite bureautique et autres antivirus corporate qui ralentissent vraiment les PC et complexifient notre travail de développeurs.

Pour le reste cf. ma réponse à la première question.

Si tu pouvais changer un truc chez Worldline, qu’est-ce que cela serait ?

La rémunération/les PIVAs etc. C’est un peu redondant certes, mais j’étais globalement satisfait du reste si l’on exclut des contextes projets parfois compliqués.

Fin de l’entretien

Toute l’équipe CFTC remercie ce salarié pour la qualité de ses réponses. Merci beaucoup à lui !

You may also read!

Désaccord sur le PERCO

Les discussions entre la Direction et les organisations syndicales représentatives (CFDT et CFTC) relatives à la mise en place

Read More...

Synthèse du Comité d’entreprise – Juillet 2019

La dernière réunion du Comité d’Entreprise Worldline avant les grandes vacances s’est déroulée mercredi 10 juillet sur le site de Blois.

Read More...

Le doc de référence in a nutshell

L’équipe CFTC a lu pour vous le document de référence 2018 de Worldline qui regorge d’informations croustillantes sur l’écosystème de notre

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu