Prime « Macron » : le coup de bluff de la Direction

In Rémunération, finance et économie On
- Updated
Photo by Jeremy Dorrough on Unsplash

Nous nous interrogions la semaine dernière sur les raisons ayant entrainé sur notre fiche de paie la nouvelle dénomination de notre PIVA. Comme nous l’indiquions, notre prime se dénommait étrangement cette année « Prime de fin d’année » alors qu’elle répondait précédemment au joli nom de « Prime Individuelle Variable ».

Erreur d’écriture chez ADP, notre prestataire de paie, ou bien volonté de la Direction de profiter de l’aubaine et de la prime « Macron » pour faire quelques économies, tel était donc la question ?

La réponse de la Direction

Votre équipe CFTC est donc partie à la pêche à l’info lors de la dernière réunion des délégués du personnel de Lyon … et nous avons trouvé un gros poisson 🙂

En synthèse la Direction nous a apporté la réponse suivante :

Etant donné le flou encadrant les modalités de distribution de la prime « Macron » lors de la finalisation de nos fiches de paie (Le décret sera publié le 26 décembre),  la Direction a préféré tenter le coup et se garder la possibilité de faire passer la PIVA pour la prime Macron. Un petit changement de nom discret qui aurait pu si nécessaire faciliter en douce la bascule de la PIVA dans le dispositif « Macron ».

L’intérêt de ce coup de poker était évidemment financier. Une telle tambouille aurait en effet permis à la Direction de se débarrasser des charges sociales qu’elle paye normalement avec la PIVA.

Une PIVA de 1500€ lui aurait couté 1500€ !

 Malheureusement pour la Direction le décret encadrant cette prime exceptionnelle a exclu la possibilité d’une telle manœuvre :

« Naturellement, cette prime ne doit pas remplacer un élément de rémunération déjà prévue par le contrat de travail, l’usage d’entreprise ou la convention collective. Comme son nom l’indique, elle doit être « exceptionnelle ». »

Remarquez le « naturellement » qui souligne à quelle point notre Direction est parfois un peu perchée 😉

La suite

La bonne nouvelle est que la Direction n’a pas abandonné l’idée de distribuer cette prime exceptionnelle. Les débats sont toujours en cours. La mauvaise est qu’ils ne souhaitent pas nous associer aux discussions. Il reste donc encore une petite semaine, jusqu’au 31 janvier 2019 pour définir les bénéficiaires, les montants (qui peuvent être modulés en fonction de la rémunération, de la durée du travail, de l’ancienneté), la date de versement, etc.

Une communication devrait donc arriver rapidement …

Des questions ? Un problème ? Toute l’équipe CFTC est là pour vous aider.

Bien à vous  

You may also read!

Synthèse du Comité d’Entreprise – Avril 2019

La dernière réunion ordinaire du Comité d’Entreprise s’est déroulée vendredi 12 avril 2019 à Bezons. Nous vous proposons notre synthèse critique

Read More...

Avis sur la séparation Atos / Worldline

Lors de la réunion extraordinaire du Comité du Groupe Atos du 8 avril 2019, vos représentant-e-s ont rendu leur

Read More...

CSE : retour à la case départ?

La dernière réunion de négociation visant à la mise en place du Comité Sociale et Economique chez Worldline s’est déroulée le

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu