Lettre ouverte à Monsieur Breton

In Nos tracts On
- Updated

Lettre ouverte à Monsieur Breton[1]

Il y a quelques jours, nous écoutions avec enthousiasme notre Président Directeur Général, Monsieur Breton, répondre à quelques questions sur la situation actuelle en France[2]. Tout était parfait.

Sur le constat : « la situation c’est évidement la fracture territoriale, la fracture sociale, la fracture digitale »[3]. « L’avenir est sombre, voir pour beaucoup il n’y a plus d’avenir parce que l’on sait que l’on va travailler demain pour rembourser le passé »[4].

Sur le remède : cette situation « impose une réponse complète et la plus large de la nation, donc de nous »[5] les entreprises et leurs directions qui doivent se mettre « en mouvement » pour « bâtir ensemble, peut-être même dans certains cas reconstruire »[6] une société harmonieuse et la possibilité d’un vivre ensemble acceptable par tous.

Mais plus concrètement, qu’est-ce que cela signifie ? Sur quoi notre société est-elle venue se fracturer ? La proposition égalitaire de notre république est-elle constamment réaffirmée comme une condition fondamentale de la possibilité d’un vivre ensemble apaisé ?

Sans entrer dans des réponses globales, intéressons-nous au microcosme Atosien comme nous invite à le faire Monsieur Breton : Quelle est notre recette pour limiter la  « fracture sociale » dans notre « maison » ? Comment notre Direction générale œuvre avec nous tous, organisations syndicales et salariés, à consolider un équilibre fragile pour éviter que certains tombent du fil ? Comment notre politique sociale recolle les morceaux afin de réduire les failles et les brèches ?

Et c’est là qu’il serait intéressant que notre Président-Directeur Général précise sa pensée. Deux points en particulier retiennent notre attention :

Le partage de notre richesse : Que diriez-vous Monsieur Breton de la distribution de notre richesse entre les salariés, les hauts dirigeants et les actionnaires[7] ?  Des dizaines de millions d’euros pour une élite et des peanuts pour tous les autres, qui se résignent année après année à voir bien souvent leur pouvoir d’achat diminuer. Notre équilibre actuel n’est-il pas en réalité profondément déséquilibré ? Combien sommes-nous à glisser vers une chute et à entrainer avec nous toute la société ?

La justice fiscale : Est-il légitime et sain, Monsieur Breton, que tant de sociétés de notre Groupe ne payent aucun impôt[8] ? Une entreprise en pleine santé comme Worldline[9], la « pépite », réussit à afficher un résultat négatif de plus de 30M€ ! La facilité avec laquelle nous « optimisons » notre fiscalité n’est-elle pas grandement responsable du surendettement que vous dénoncez, qui nous imposera de « travailler demain pour rembourser le passé » ?

Les recettes que vous appliquez avec soin et avec un savoir-faire indéniable[10] ne sont-elles pas dépassées pour adresser correctement les enjeux du moment[11] ? Ne faudrait-il pas aujourd’hui lâcher prise avec certains des préceptes formulés dès l’après-guerre par les ordolibéraux allemands et peu après par leurs homologues français[12] ? « Une politique sociale ne peut pas se fixer l’égalité comme objectif, [même relative], elle doit au contraire laisser jouer l’inégalité[13] » si elle ne souhaite pas être « anti-économique »[14]. Mais jusqu’à quel point devons-nous laisser l’économique dicter sa loi au social ? N’avons-nous pas dépassé le seuil de rupture et de fracture dans l’inégalité ?

Monsieur Breton, n’est-il pas tentant de devenir l’un des artisans de la solution originale que nous devons créer pour relever nos défis contemporains, au sein d’Atos d’abord et plus généralement en France ? Ou préférez-vous être l’un des représentants d’une vieille garde qui s’entête à nous proposer une solution adaptée à un monde d’un autre temps ?

Comme vous le suggérez dans votre entretien, il semble indispensable de se saisir immédiatement de la possibilité d’offrir une prime exceptionnelle défiscalisée et non chargée à l’ensemble des salariés du Groupe Atos. Ensuite, comme vous le proposez également, asseyons-nous autour d’une table et construisons ensemble une solution pérenne à nos difficultés sociales qui préservera aussi nos réussites économiques.

Dans l’attente de votre réponse, nous vous prions d’agréer, Monsieur Breton, l’expression de nos sentiments respectueux.

Des questions? Des commentaires? N’hésitez pas à nous contacter.

Nous profitons de cette communication pour fêter à tous de très bonnes fêtes de fin d’année 🙂

Toute l’équipe CFTC


[1] Cette communication devait être transférée aux salariés le jeudi 20 décembre, mais la Direction a préféré attendre le vendredi 21 en fin d’après-midi et vous l’envoyer en même temps que 3 autres communications syndicales. C’était surement la meilleure manière de réduire la visibilité et le nombre de lecteurs de ces communications alors que nous étions déjà nombreux à avoir les pieds ou la tête dans les festivités de Noël. Un nouvel envoi semblait donc justifié afin de pouvoir échanger discuter et échanger sur notre analyse. Merci de votre compréhension.

[2] Entretien Thierry Breton, BFM, 13/12/2018

[3] Ibid.

[4] Ibid.

[5] Ibid.

[6] Ibid.

[7] Voir les analyses des documents de référence d’Atos et de Worldline réalisées par les équipes CFTC

[8] Voir la synthèse de la dernière réunion du Comité Groupe Atos par les équipes CFTC

[9] Nous nous intéressons ici uniquement à Worldline SA,  la société Française. Remarquez que le Groupe Worldline monde est bien imposé et que Equens Worldline paye des impôts également.

[10] L’acquisition récente de SIX par Worldline atteste à nouveau du savoir-faire de notre Direction

[11] On pense d’abord aux enjeux sociaux et écologiques

[12] Voir les cours de Michel Foucault, Naissance de la biopolitique, 1978-1979, Collège de France, Paris

[13] Ibid. Foucault présentant les thèses de Röpke dans la leçon du 14 février 1979, p.148 de la transcription des cours aux éditions « Hautes études » de l’EHESS

[14] Ibid.

You may also read!

Synthèse du Comité d’Entreprise – Avril 2019

La dernière réunion ordinaire du Comité d’Entreprise s’est déroulée vendredi 12 avril 2019 à Bezons. Nous vous proposons notre synthèse critique

Read More...

Avis sur la séparation Atos / Worldline

Lors de la réunion extraordinaire du Comité du Groupe Atos du 8 avril 2019, vos représentant-e-s ont rendu leur

Read More...

CSE : retour à la case départ?

La dernière réunion de négociation visant à la mise en place du Comité Sociale et Economique chez Worldline s’est déroulée le

Read More...

One commentOn Lettre ouverte à Monsieur Breton

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu