Devenons les maitres du temps

In Comme un défi On
- Updated

(Pour répondre à notre sondage, voir en fin de communication 🙂

LE CET ?

Le Compte Épargne Temps (CET) doit permettre au salarié d’accumuler des droits à congé rémunéré ou de bénéficier d’une rémunération (immédiate ou différée), en contrepartie des périodes de congé ou de repos non prises, ou des sommes qu’il y a affectées.

Après plusieurs années à tenter de convaincre la Direction de l’opportunité de négocier un véritable CET chez Worldline, nous obtenons finalement satisfaction avec une première réunion planifiée le jeudi 6 décembre 2018.
Ensemble, construisons un accord au plus proche de nos souhaits et de nos attentes.

PAROLES DE SALARIÉ(E)S

En ce moment je pourrais facilement bosser plus, j’aime ce que je fais, j’ai pas de contrainte familiale, et je ne sais pas toujours quoi faire avec mes jours de congé. Pouvoir les déposer sur un compte d’épargne me permettrait d’utiliser mes jours à un moment où j’en aurai vraiment besoin.

“Le Compte Epargne Temps permet tout simplement de gérer ses congés sur une période supérieure à une année, ça colle pile poil aux aléas de nos vies d’aujourd’hui, l’outil est donc génial !”

J’ai longtemps hésité à passer à 80%, perdre 20% de son salaire ce n’est pas rien … Le CET permettrait vraiment de gérer ça en douceur, d’accompagner comme dans mon cas l’arrivée d’un enfant sans devoir faire le choix entre baisse du pouvoir d’achat et temps auprès de son gamin.

Que ce soit pour un voyage de 6 mois autour du monde, un projet de création d’entreprise, un proche malade qui a besoin de vous à ses côtés, le CET offre une solution toute bête et très commode.

UNE NÉGOCIATION SOUS CONTRAINTE

Pour bien appréhender la négociation à venir, il est indispensable de tenir compte des attentes de la Direction, ses intérêts et les risques que le CET font peser sur Worldline.

Avec tout le tintamarre autour du « Well Being @ Worldline » et de « Great Place To Work », nous pourrions penser que « faire plaisir aux salariés » soit la motivation principale de la Direction. En réalité, cette dernière vise probablement des intérêts en lien direct avec son souhait de maximiser ses résultats opérationnels.

La gestion des fluctuations de l’activité

En proposant un dispositif incitant les salariés à moduler leur temps de travail, la Direction se doterait d’un outil de gestion des creux et des pics d’activités :

  • Nous pourrions déposer dans le CET des jours de congés lors de périodes où notre charge
    de travail atteindrait des sommets.
  • En cas de baisse d’activités, les salariés seraient invités à prendre des jours de congés déposés sur leur compte.

Le problème de la dette

C’est la raison principale invoquée par la Direction depuis plusieurs années pour s’opposer à l’extension d’un CET à l’ensemble des salariés. En déposant un jour de congés dans votre CET, vous augmentez de manière mécanique la dette de la Direction. Cette dette venant en effet peser sur les résultats opérationnels et l’atteinte de nos objectifs.

Tout l’enjeu de cette négociation s’articulera autour d’un équilibre entre une souplesse d’utilisation pour les salariés, une gestion fine des fluctuations de notre activité et un contrôle du montant de la dette.

LES DIFFÉRENTES OPTIONS D’ALIMENTATION DU CET

L’alimentation du CET sera facultative. Chacun fera un peu comme il le souhaite. Néanmoins, un dispositif « incitatif » pourra être mis en place afin que la Direction s’y retrouve également. Quelques explications.

Une alimentation en temps

Notre accord déterminera les différents éléments qui pourront alimenter en temps notre futur CET : RTT, 5ième semaine de congés, congés statutaires (du 25ième aux 32ième jours de congé), congés d’ancienneté et congés de déplacement éventuels, les jours résultants de la conversion de notre 13ième mois, les heures de repos acquises au titre d’heure supplémentaire…

La Direction souhaitera probablement mettre en place des dispositifs incitatifs afin d’être parée à gérer les fluctuations de notre activité. Dans un contexte économique particulier qui verrait notre prise de commande augmenter, la Direction pourrait nous encourager à déposer du temps dans notre CET et abonder ce dépôt. Par exemple, si vous jouez le jeu de placer une semaine dans votre CET, votre compteur serait augmenté d’une journée.

Une alimentation en argent

Notre accord pourrait nous offrir la possibilité d’alimenter notre CET via des éléments de rémunération (Prime d’intéressement, participation, PIVA, etc.). Pour autant, il est fort probable que la Direction n’y soit pas favorable, de par son souci de limiter sa dette et sa crainte que le CET devienne un outil pour se constituer une « prime de départ ».

LES DIFFÉRENTES OPTIONS D’UTILISATION DU CET

Indemniser un congé

  • un congé sans solde
  • un congé parental d’éducation
  • un congé pour création d’entreprise
  • un congé sabbatique
  • un congé de solidarité familiale
  • une cessation progressive ou totale d’activité
  • une réduction de son temps de travail avec maintien de sa rémunération

Aider un autre salarié

  • Afin qu’il puisse prendre un congé pour enfant malade

Compléter sa rémunération

  • A travers une monétisation des jours de congés de son CET (sur la base de la valeur de la journée de repos calculée au moment de cette « liquidation partielle »)

Là encore, la Direction pourrait être favorable à un 2ème mécanisme d’abondement incitant les salariés à prendre des jours épargnés, du type 5 jours pris du CET = 1 jour abondé.

Notre accord devra veiller au maintien d’un équilibre entre temps de travail et temps de repos sur l’année en cours

ET SI VOUS PRENIEZ LE TEMPS DE NOUS DONNER VOTRE AVIS

 CONCLUSION

Nous tenterons durant cette négociation de façonner un Compte Épargne Temps au plus près de vos souhaits.

Cet outil devra apporter une souplesse et un confort à chacun d’entre nous.

Vos réponses à notre sondage, nos échanges, sont des éléments-clés de la réussite de cette négociation et de la pertinence de notre futur accord d’entreprise. Nous vous remercions d’avance pour votre participation.

Notre première réunion de négociation se déroulera le jeudi 6 décembre. Comme à notre habitude, nous ferons un compte-rendu précis et le plus détaillé possible des échanges.

N’hésitez pas à nous contacter d’ici cette première réunion !

Bien à vous,
Toute l’équipe CFTC

You may also read!

Des précisions sur la séparation Atos / Worldline

Bonjour à tous, Suite à une première discussion entre élu-e-s et Direction lors de l’annonce du projet le 30 janvier, le

Read More...

Quelle(s) philosophie(s) pour l’innovation ?

Partager des sons et des vidéos que nous aimons dans le but d’enrichir notre réflexion et notre analyse.

Read More...

Des millions vs des milliards

Quel art de la mise en scène chez nos dirigeants !En plein milieu d’un débat national sur les problèmes de

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu