Qualité de vie au travail, nos propositions !

In Qualité de vie au travail On
- Updated

La première réunion de négociation sur la qualité de vie au travail (QVT) chez Worldline se déroulera  jeudi 7 septembre.

Une négociation particulièrement intéressante qui s’ouvre dans un contexte favorable : la Direction a de plus en plus de mal à recruter des informaticiens, elle peine à fidéliser ses talents, la culture « startup » a des répercussions sur les attentes des salariés dans les grands groupes comme Worldline, etc.

Nous vous proposons une rapide présentation de nos revendications.

Très bonne lecture !

Des prérequis

Qu’est-ce que la Qualité de Vie au Travail (QVT) ?

La notion de Qualité de Vie au Travail n’est pas stabilisée, elle est polymorphe et peut recouvrir des attentes très variées selon les  interlocuteurs.

Cette situation est dommageable et risque bien évidement de nuire à la qualité de notre négociation. Notre première mission sera donc de réussir à se mettre d’accord sur une définition univoque de la QVT afin de lever le flou entourant cette notion.

Nous proposons de partir de la définition de l’ANACT qui semble pertinente et à laquelle nous adhérons :

« La QVT sont les actions qui permettent de concilier à la fois l’amélioration des conditions de travail pour les salariés et la performance globale des entreprises »

« La QVT doit donc être au cœur des objectifs stratégiques de l’entreprise, et doit être prise en compte dans son fonctionnement quotidien »

La QVT entremêle la satisfaction de nos dirigeants et celles des salariés, elle vient juxtaposer des problèmes concrets de terrain et les objectifs stratégiques de notre Direction. C’est un opérateur de transformation, de transition qui doit nous permettre collectivement de modifier notre organisation du travail, nos conditions de travail afin d’améliorer notre qualité de vie au travail tout en préservant notre performance globale.

Quels sont nos moyens ? Quels sont nos interlocuteurs ?

Il est indispensable que l’on sache si la Direction souhaite réellement s’investir dans une démarche QVT chez Worldline, si elle est prête à y consacrer du temps et de l’argent. De la même manière, il nous semble clé pour la réussite de notre projet que la Direction générale soit impliquée dans la transformation de Worldline à travers la mise en place de la QVT comme opérateur de changement.

Réussir à se mettre d’accord sur ces différents points est un prérequis indispensable pour la réussite de notre négociation et pour prévenir toute déception.

La QVT : un opérateur de transformation

La QVT doit être un opérateur de transition. Elle doit nous permettre de mettre en place une organisation qui inscrit au cœur de son fonctionnement l’évolution. Evolution de notre organisation afin de progresser ensemble vers une meilleure qualité de vie au travail tout en préservant notre performance globale.

Là encore, les travaux de l’ANACT nous guident dans la manière de mettre en place une démarche QVT :

  1. Etat des lieux et diagnostic (Enquête, indicateurs sociaux, etc.)
  2. Expérimentations
  3. Evaluations
  4. Déploiement ou abandon

4 étapes d’un cycle vertueux : On évalue, on repère les points de tension, on expérimente d’autres manières de faire afin d’améliorer la qualité de vie, on évalue la pertinence de l’expérimentation, et le cas échéant on déploie la solution ou on l’abandonne.

La QVT repose sur un investissement collectif, c’est ensemble que nous parviendrons à trouver des solutions pour améliorer notre qualité de vie au travail. La démarche doit donc favoriser l’expression et l’écoute des salariés, qui pourront être force de proposition lors de chacune des étapes de la démarche QVT : propositions d’expérimentation, retour et évaluation d’une expérimentation, etc.

Précisons que la démarche QVT implique de doter les structures locales de marges de manœuvre. La QVT est une initiative globale mais doit pouvoir se décliner localement lors des phases d’expérimentations.

Création d’un comité de pilotage de la QVT chez Worldline

Il nous semble primordial de créer un comité de pilotage de la QVT chez Worldline. Il réunira des acteurs représentatifs de la variété des profils des salariés de Worldline : Direction, IRP, Encadrement intermédiaire, acteurs de terrain, etc.

Le comité devra permettre aux acteurs de progresser ensemble sur une vision partagée de la performance de l’entreprise, dans la prise en charge des tensions entre individus et intérêt collectif.

Il sera aux commandes de la démarche QVT, pilotant le cercle vertueux (Analyse, expérimentation, évaluation, déploiement) en s’appuyant sur le travail des commissions locales (Bottom Up ?).

Le recours à un intervenant extérieur pour animer le comité pourrait être un point positif. Il nous semble en effet important que l’autorité du Comité ne soit pas portée par la Direction.

On pourrait également imaginer que les membres du Comité soit tournant afin que le travail du Comité ne mobilise pas trop le temps de certains salariés.

Le travail du Comité, les échanges avec les commissions locales devront être transparents, et partagés avec l’ensemble des salariés.

Définir des priorités

La QVT couvre un éventail de thématique très large. Il nous semble important que le Comité QVT en concertation avec les commissions locales identifient des thématiques à traiter en priorité.

Pour l’année 2018, le Comité pourrait choisir l’une (ou quelques-unes) des thématiques suivantes :

  • L’organisation du travail / La charge de travail
  • Le management
  • Les relations dans le travail
  • Les changements et les évolutions dans le travail
  • La conciliation vie professionnelle / vie personnelle
  • Le stress
  • etc.

Dans tous les cas, nous sommes persuadés que trop de sujets nuiront à notre démarche QVT.

Des indicateurs

Des lors que l’on initie une démarche QVT sur une thématique, il est nécessaire de s’équiper d’outils et d’indicateurs afin de pouvoir mesurer d’où l’on vient et où l’on va.

La définition des indicateurs est une étape clé de la démarche QVT, elle doit permettre de mesurer les différentes attentes autour d’une thématique afin d’assurer l’amélioration de notre performance globale. A l’inverse, des indicateurs qui refléteraient uniquement les attentes d’une catégorie des salariés, pourraient nuire à la QVT de tous les autres.

La suite

Une réunion de travail CFTC / CFDT a eu lieu la semaine dernière afin d’étudier la possibilité de travailler ensemble lors de cette négociation. Après des échanges de qualité, il semblerait que nous soyons d’accord sur les enjeux clés de cette négociation.

Nous devrions donc travailler unitairement lors de cette négociation.

La première réunion de négociation se déroulera jeudi 7 septembre à partir de 9h30.

Nous vous rappelons que vous avez la possibilité de joindre notre délégation en tant que salarié. Il y a de la place ! Nous serions évidement ravis d’offrir à l’un d’entre vous la possibilité de négocier à nos côtés.

N’hésitez pas à nous contacter. Et bien évidement, vous pouvez commenter, réagir, proposer des améliorations à nos propositions.

Bien à vous

Toute l’équipe de la CFTC

You may also read!

Désaccord sur le PERCO

Les discussions entre la Direction et les organisations syndicales représentatives (CFDT et CFTC) relatives à la mise en place

Read More...

Synthèse du Comité d’entreprise – Juillet 2019

La dernière réunion du Comité d’Entreprise Worldline avant les grandes vacances s’est déroulée mercredi 10 juillet sur le site de Blois.

Read More...

Le doc de référence in a nutshell

L’équipe CFTC a lu pour vous le document de référence 2018 de Worldline qui regorge d’informations croustillantes sur l’écosystème de notre

Read More...

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu