Retours sur la réunion NAO du 25/02/2016

In NAO On
- Updated

Nous vous proposons un compte rendu de la deuxième réunion de négociation annuelle qui s’est déroulée le 25 février 2016.

Lors de la réunion précédente les organisations syndicales avaient fait part à la direction de leurs différentes revendications. Vous pouvez consulter celles de la CFTC sur notre site.

La direction est revenue sur les propositions des organisations syndicales en expliquant brièvement ce qu’elle souhaitait conserver, amender ou rejeter. La liste suivante n’est pas exhaustive mais reprend les points principaux.

Sur les augmentations

La direction propose une enveloppe globale d’augmentation de 1,8% de la masse salariale soit environ 2,3 millions d’euro.

Les augmentations se décomposeraient en 0,2% d’augmentation générale et 1,6% d’augmentation individuelle.

Les augmentations générales se répartiraient de la manière suivante:

Critère > Critère < Montant AG Montant AG annuelle Montant AG Total population
0 € 20 000 € 20 € 260 €  6 000€
21 000 € 30 000 € 15 € 195 € 50 000 €
30 000 € 35 000 € 10 € 130 € 94 000 €
35 000 € 150 000€ 5 € 65 € 125 000 €

Pour les augmentations individuelles, la sélectivité serait au minimum de 65%.

Sur les primes et subventions

La direction rappelle en préambule que l’inflation a été quasiment nulle en 2015, et que le SMIC à très peu augmenté.

  • La prime transport augmenterait légèrement de 1% en phase avec l’inflation et passerait alors de 120€ à 122€.
  • De la même manière, la prime panier s’élèverait à 5,55€ suite à une augmentation de 1%.
  • Sur les subventions restaurants, la direction doit revenir vers les organisations syndicales après une analyse plus précise de la situation.
  • La direction ne souhaite pas mettre en place un système plus transparent pour la distribution des primes d’équipe
  • La direction ne souhaite pas modifier l’équilibre entre les primes existantes (PO/PC et PIVA).
  • La direction se contentera d’appliquer l’accord Syntec pour déterminer le montant de notre prime vacance

Sur le Compte Épargne Temps (CET)

La direction est toujours opposée à la mise en place d’un Compte Épargne Temps pour l’ensemble des salariés.

Elle devrait néanmoins permettre aux développeurs de convertir jusqu’à 5 jours de congés en rémunération. Elle explique cette mesure par le contexte originale de l’année 2016 pendant laquelle nous devrions être amené à réaliser énormément de Build durant le premier semestre.

Sur la journée de solidarité

Claude France est revenue à nouveau sur l’importance du premier semestre de l’année 2016 pendant lequel nous devrons normalement réaliser une grande quantité de Build pour assurer nos objectifs. Elle a insisté sur la nécessité que l’ensemble des forces vives de Worldline soit mobilisé et rappelle le contexte difficile après la perte du projet radar.

Cette année et étant donné ce contexte délicat, la direction ne souhaite pas nous offrir la journée de solidarité.

Elle devra donc être travaillée.

Sur l’indemnité kilométrique à vélo

La direction rappelle en introduction les caractéristiques de la loi introduisant l’indemnité kilométrique à vélo: 25 centimes par kilomètre pour les salariés se rendant sur le lieu de travail en vélo, plafonnée à hauteur de 200€ pour une année. L’indemnité n’est pas obligatoire, elle peut être introduite par un accord d’entreprise ou bien par une décision unilatérale de la direction.

Cette loi est un véritable casse tête pour sa mise en place: Comment en effet justifier du nombre de kilomètre pour un salarié et s’assurer que le salarié ait bien effectué le trajet en vélo?

La direction est favorable néanmoins à faire un effort sur un sujet important. Elle propose la chose suivante dans un premier temps: Une subvention de 100€ pour les salariés déclarant sur l’honneur se rendre régulièrement au travail en vélo.

Sur les heures supplémentaires et les astreintes

La direction doit revenir vers les organisations syndicales après avoir analysé plus en détail la situation. Comme nous lui rappelions, il est intolérable que le traitement des astreintes et des heures supplémentaires ne soient pas traitées d’une même manière pour l’ensemble des salariés.

Sur les négociations à ouvrir

  • Notre accord d’intéressement devra être renégocié afin de prendre en compte la joint venture Equens – Worldine qui fera partie intégrante de l’UES Worldline.
  • La direction souhaite ouvrir une négociation sur la participation afin de parvenir à un accord spécifique au groupe Worldline
  • La direction souhaite ouvrir une négociation relative à la mise en place d’un PERCO chez Worldline
  • Les propositions relatives à la formation et à la carrière seront étudiées dans le cadre d’une négociation dédiée à la gestion prévisionnelle des carrières et des emplois
  • Le don de jour de repos et différentes propositions relatives à la qualité de vie au travail seront également analysés dans le cadre d’une négociation dédiée à cette thématique.

Les différentes propositions de la direction sont décevantes pour l’instant. Mais la négociation n’est pas terminée, il est toujours possible que les positions de chacun évoluent.

Afin de se donner toutes les chances de parvenir à un accord et d’amender au mieux les propositions de la direction nous avons besoin de connaitre votre avis. N’hésitez pas à nous en faire part.

Pour plus d’information vous pouvez évidement contacter directement les délégués syndicaux de la CFTC (Florent Jonery et Christian Palcowski).

Amicalement

Toute l’équipe CFTC

You may also read!

Synthèse du Comité d’Entreprise – Avril 2019

La dernière réunion ordinaire du Comité d’Entreprise s’est déroulée vendredi 12 avril 2019 à Bezons. Nous vous proposons notre synthèse critique

Read More...

Avis sur la séparation Atos / Worldline

Lors de la réunion extraordinaire du Comité du Groupe Atos du 8 avril 2019, vos représentant-e-s ont rendu leur

Read More...

CSE : retour à la case départ?

La dernière réunion de négociation visant à la mise en place du Comité Sociale et Economique chez Worldline s’est déroulée le

Read More...

One commentOn Retours sur la réunion NAO du 25/02/2016

  • Si je ne m’abuse, le budget d’augmentation est quasiment identique à celui de 2015. C’est très insuffisant aux regards des efforts demandés et des résultats obtenus par l’entreprise.
    Je trouve cela encore plus inacceptable si la direction en profite pour nous enlever le lundi de pentecôte. L’argument « c’est pour faire du chiffre d’affaire » ne vaut que si les salariés en sont récompensés. Là j’ai comme un doute.
    Ce doute est d’autant plus important qu’il y a en parallèle des négociations sur le temps de travail que j’ai du mal à suivre mais qui semblent s’orienter vers une baisse du nombre de jours de RTT. Ça plus le jour de solidarité en moins, ça va faire beaucoup pour une société qui va bien.

    Bref, ces propositions sont une nouvelle fois bien insuffisantes et déconnectées des attentes des salariés.
    J’attends avec impatience les résultats de la nouvelle enquête Great Place To Work, j’ai bien l’impression qu’une nouvelle fois la direction n’en a pas compris le message principal donné par les salariés : Reconnaissance/Récompense du travail fourni et partage des bénéfices.

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu