Le beurre et l’argent du beurre

In Nos tracts

Tout commence par une réponse à une question des délégués du personnel du site de Lyon : Plus de 50% des ingénieurs du site (360 au total) sont en modalités standard.

Nous vous proposons à travers ces quelques lignes d’analyser les implications et les significations d’une telle réponse et de partager avec vous notre étonnement.

Rapide détour par notre convention collective et notre accord d’entreprise afin de comprendre les dispositions relatives aux horaires de travail chez Worldline. Trois types de modalités de gestion des horaires sont distingués :

  • Modalités standard
  • Modalités de réalisation de missions
  • Modalités de réalisation de missions avec autonomie complète

Nous nous intéresserons seulement aux deux premières, la dernière concernant un nombre limité de salariés, principalement des managers de très hauts niveaux.

La réalisation de missions concerne normalement tous les Ingénieurs et Cadres. Compte tenu de la nature des tâches qu’ils ont à accomplir, de la gestion d’un incident en production à la livraison d’un lot applicatif ayant pris du retard, les salariés de cette catégorie ne peuvent pas suivre un horaire de travail prédéfini. Ils disposent alors d’une certaine autonomie leur permettant de moduler leur temps de travail en fonction des contraintes projets et de le lisser sur une semaine de 37h.

Au contraire, les salariés en modalités standard ne disposent d’aucune autonomie. Ils doivent suivre un horaire de travail collectif et prédéfini. Par exemple pour une équipe donnée, les salariés doivent arriver à 8h le matin, s’arrêter à midi, reprendre à 14h pour finalement terminer leurs journées à 17h30. Toute heure de travail réalisée au-delà de l’horaire prédéfini doit déclencher le paiement d’heure supplémentaire.

Une question devrait maintenant vous bruler les lèvres : « Comment des ingénieurs peuvent se retrouver en modalité standard alors que la réalité de leur travail et leur agilité nécessitent assurément autonomie, adaptation et réactivité ? Comment dans un horaire de travail collectif figé à la lourdeur évidente pouvons-nous espérer répondre efficacement aux sollicitations de nos clients ? »

Bien entendu, un horaire collectif n’est pas adapté au travail d’ingénieur informaticien. Dans notre réalité, aucun de ces ingénieurs lyonnais ne suit un horaire collectif. Tous sont autonomes et adaptent la durée de leur travail aux sollicitions de leurs clients et aux nécessités de leurs projets. Nier une telle évidence relève de la mauvaise foi ou d’une méconnaissance inquiétante du travail des salariés.

La bouche en feu vous éructez alors : « Mais pourquoi ces Ingénieurs ne sont-ils pas en modalités de réalisation de missions ? » Là vous touchez le point de toutes les tensions, la corde sensible, vous commencez à vous douter que derrière ce micmac de la Direction se cache une histoire de gros sous. Et vous touchez juste. L’autonomie, cette capacité d’adaptation et de réactivité, est une compétence clés dans nos métiers. Elle est recherchée et valorisée : Notre convention collective, qui n’est pourtant pas un modèle de protection sociale, stipule que la rémunération des salariés en modalité de réalisation de missions doit être au moins égale au plafond de la sécurité sociale. Notre accord d’entreprise ajoute qu’elle ne peut être inférieure à 115% du salaire minimum de la catégorie.

Le plafond annuelle de la sécurité sociale en l’année 2015 s’élève à 38 040€ … Cela laisse songeur sachant que la rémunération des jeunes ingénieurs tournent autour de 30 000€.

Cette situation est symptomatique des difficultés que nous rencontrons pour opposer collectivement une résistance et protéger nos métiers. Employé, Technicien, Agent de maitrise et Cadre, nous sommes tous concernés ! Les reconfigurations qu’opère la Direction sont toujours des dépréciations. En silence, nous acceptons de nous faire plier comme des cocottes en papier.

Nous vous invitons à nous rejoindre afin que nos voix, celles de nos réalités, puissent aussi se faire entendre.

Jean-François Rodriguez, Florent Jonery, Christian Palcowski et toute l’équipe CFTC

You may also read!

Synthèse du CE de novembre 2019

Bonjour à tous, La dernière réunion du Comité d’Entreprise Worldline s’est déroulée à Bezons vendredi dernier, le 22 novembre 2019. Nous vous

Read More...

Travail, salaire, profit – Salaire

Bonjour à tous, « Gérard Mordillat et Bertrand Rothé interrogent des chercheurs internationaux sur les concepts fondamentaux de l’économie. Une plongée

Read More...

Améliorer le télétravail chez Worldline (1)

La négociation relative au dispositif du télétravail chez Worldline débutera mardi 26 novembre. A travers un sondage transmis il y a

Read More...

18 commentsOn Le beurre et l’argent du beurre

  • Tres bon article , qui parle d’une vraie réalité .

    Je regrette la fait que l’article soit accès sur les ingénieurs …. car combien d’employés techniciens font le même travail que leurs collègues ingénieurs/cadres ( même équipe , même activité ) et n’ont , en conséquence , ni le statut ni la rémunération en conséquence ( bien inférieur à 30000 euro annuel ) .

  • Vous indiquez:
    « Cette situation est symptomatique des difficultés que nous rencontrons pour opposer collectivement une résistance et protéger nos métiers. »
    Le site du service public sur la notion de convention collective indique: « En cas de refus de l’employeur d’appliquer la convention, les syndicats peuvent également saisir à titre collectif le tribunal de grande instance compétent. »

    Pourquoi ne tentez-vous pas ce type d’action pour faire valoir le droit des salariés?
    Ces actions sont possibles!

    • Bonjour,

      C’est une remarque très pertinente. Sachez que nous réfléchissons à tous types d’actions (Plus simplement nous pourrions saisir l’inspecteur du travail) mais nous pensons qu’il est préférable dans un premier temps de rendre visible l’un de nos problèmes communs.

      Du commun pour « redécouvrir » notre condition commune, « réapprendre » ensemble à apporter une solution collective à un problème que nous rencontrons tous.

      Cette situation nous invite à échanger, à se rapprocher et à proposer ensemble des solutions.

      La saisine de l’inspecteur du travail pourrait entrainer des conséquences négatives sur nos conditions de travail et durcir les modalités standards.

      Échangeons sur nos expériences, nos difficultés et nos perceptions est le préalable à toute action.

      Amicalement

  • SCHECROUN Bernard

    Bonjour, lors de mon embauche chez Worldline en 2004, j’ai déjà été confronté à cette problématique de modalités horaires. En effet, ayant un salaire modeste pour une ancienneté dans le groupe de prés de 28 ans, j’avais à l’époque remonté à ma RRH le fait que mon salaire se situait au dessous du plafond de la grille alors que la clause horaire sur mon contrat était bien, modalité mission. La RH distribua quelques semaine plus tard une note à tout les cadres en modalité mission dont le salaire n’excédait pas ce plafond pour annoncer qu’ils passaient en modalités horaires. Mais suite à un changement d’équipe, cette même RRH me remis l’an passé en modalité mission dans la clause horaire de mon nouveau contrat. Que puis-je faire , le lui faire de nouveau remarquer ou puis- demander un ajustement de mon salaire par rapport à la grille salariale?

    • Bonjour Bernard,

      Dans un premier temps, tu peux évoquer le problème avec ta RH. N’hésite pas à revenir vers moi si tu as la moindre question.

      D’autre part, sache que la problématique étant commune à beaucoup de salarié, nous sommes en train de traiter le points dans différentes instances. Le problème sera abordé lors de la prochaine plénière du CE le 13 février. C’est également un point que portera la CFTC lors des négociations annuelles qui s’ouvre lundi prochain.

      Amicalement

  • Où peut-on trouver l’information indiquant sous quelle modalité nous travaillons ?
    Uniquement dans le contrat de travail ?
    Sur la fiche de paie ?
    Auprès de notre manager/RRH ?

    • Bonjour,

      Pour connaitre la modalité de gestion du temps de travail à laquelle tu es soumis, tu peux en effet te référer à ta fiche de paie. Elle apparait en haut de la fiche.

      N’hésite pas à revenir vers nous si tu as la moindre question.

  • Bonjour
    Je suis salarié sur Seclin. effectivement je n’ai jamais compris lorsque ces modalités ont été mis en place pourquoi mon collègue faisant le même métier que moi, les mêmes horaires, soit en modalité mission et moi en standard alors que nous avions quasiment la même ancienneté.
    Si on me propose comme augmentation le passage en modalité mission, j’accepte !!! cela me ferait une augmentation de 7,8% après quasiment 14 ans d’ancienneté….
    Cdt

  • Et concrètement, après nous avoir ouvert les yeux ce point critique (le salaire), comment un employé en mission depuis 10 ans peut-il obtenir la réactualisation de son salaire ? (38*115%= 43 K€) Parce que bon, pour une fois qu’on a droit à de l’argent « officiellement » … Je ne parle (même) pas de l’argent perdu toutes ces années…

    • Bonjour,

      Une petite précision: En modalité de mission, notre rémunération doit être au moins égale au plafond de la sécurité sociale (38000€) et elle ne peut pas être inférieure à 115% du salaire minimum de notre catégorie (Minima Syntec qui différe selon la catégorie de chacun).

      Vous commettez donc une erreur lorsque vous calculez 38*115%= 43 K€.

      Pour s’assurer que votre rémunération vérifie cette double condition, il faut tout d’abord vérifier qu’elle est bien supérieure au plafond de la sécurité sociale (38 040€).

      Ensuite il est nécessaire de récupérer le minima Syntec de votre catégorie. Vous trouverez des éléments de réponse dans la réponse n°6 aux question des DP su site de Lyon de juillet dernier.

      Vous devez ensuite appliquer la majoration de 15%, puis vous assurer que le montant obtenu est bien inférieur à votre rémunération. Attention dans vos calculs à bien prendre en compte le 13ième mois.

      N’hésitez pas à revenir vers nous si vous avez le moindre problème.

      Amicalement

      • Merci pour ces précisions. Je reste malheureusement toujours en dessous des 38K€ mais le mode de calcul est très instructif.

        1) A-t-on une estimation de combien de personnes dans Worldline (pas seulement à Lyon) sont dans ce cas ?

        2) La modalité « mission » est-elle un acquis ou les RH peuvent-ils la modifier à loisir ?

        Cdlt,

        • Bonjour,

          La question est à l’ordre du jour du comité d’entreprise du 13 février.

          Nous reviendrons vers vous avec l’ensemble des informations et les propositions de solution de la direction.

          Il sera important dans ce second temps d’échanger ensemble afin de construire collectivement notre revendication et notre action.

          Amicalement

  • Bonjour,
    Je suis également dans le cas (comme beaucoup apparemment) où je suis sous payé par rapport à la limite légale.
    J’espère qu’on sera tenu au courant des avancées des discussions sur ce point dans ce poste.
    J’ai un doute sur le fait que la direction augmente toutes les personnes concernées de 7.8% d’un coup …

    • Bonjour Marck,

      La question est à l’ordre du jour du comité d’entreprise du 13 février. Nous reviendrons vers vous avec l’ensemble des informations et les propositions de solution de la direction.

      Nous aborderons également le sujet lors des NAO qui ont commencé cette semaine.

      Nous vous solliciterons afin de construire ensemble des revendications apportant une réponse satisfaisante à tous.

      Amicalement

  • Bonjour,
    Impossible de retrouver le paragraphe faisant référence au PASS dans la convention Syntec ou les accords entreprise. Je veux bien l’url. Réponse orale aux DP de Bezons : il suffit d’avoir atteint une fois le PASS annuel dans sa carrière pour que ce soit bon. Si après on repasse en dessous c’est qu’on n’a pas eu d’augmentation, c’est la vie ! A vérifier, non ?
    Merci d’avance FLO.

    • Bonjour Coline,

      Je te prie de m’excuser pour cette réponse tardive.
      Tu trouveras la description des différentes modalités de gestion du temps de travail et les droits afférents dans cette annexe de notre convention collective (http://www.syntec.fr/fichiers/Annexes/20130719184036_Convention_Syntec_Annexe_07.pdf).

      Nos statuts sociaux reprennent les modalités décrites dans notre convention. Tu trouveras cela dans l’accord suivant dans la partie « Durée du travail »:
      https://intranet.atosworldline.com/adminV3/ContentManager/display/000/021/620/216207.pdf

      Si tu es en modalité de mission et que ton salaire passe en dessous du PASS, tu peux alors demander de passer en modalité standard. La direction n’a pas l’obligation d’augmenter ton salaire, par contre elle ne peut pas te maintenir en mission avec une rémunération inférieure au PASS si tu fait la demande de passer en standard.

      N’hésite pas si tu as la moindre question.
      Très cordialement

  • Bonjour à tous,

    Lors de la dernière réunion des délégués du personnel de Lyon, la direction a apporté différentes réponses aux points que nous avons soulevés dans cette article. Vous pouvez consulter les réponses et nos commentaires et précisions dans l’article suivante:

    http://cftc-atosworldline.fr/wp/?p=193

    Pour toutes questions n’hésitez pas à nous contacter.
    Amicalement

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu