Statuts Worldline – Notre position sur le projet d’accord

In Statuts On
- Updated

La renégociation des statuts d’Atos Worldline arrive à son terme. Le projet d’accord apporte des modifications à notre fonctionnement, doit nous permettre de glaner des nouveaux avantages, mais reste sourd à plusieurs revendications. Rapide compte rendu.

Côté positif

Le projet inscrit dans nos statuts une prime de vacance, instaure la subrogation pour les personnes en longues maladies, stipule que dès lors qu’une PIVA est attribuée elle ne pourra pas être inférieure à 20% du SMIC mensuel, élargie la population susceptible de recevoir une augmentation générale aux salariés dont la rémunération mensuelle est inférieure à 2 plafonds mensuels de la sécurité sociale (2 * 3 086€), clarifie les règles d’attributions de congé exceptionnelles pour les décès des ascendants et enregistre le crédit annuel de 30 jours disponible pour permettre à des salariés d’intervenir sur des projets associatifs.

Côté perplexe

Le projet modifie la gestion du temps de travail et la manière dont sont gérées les suractivités de la majorité des cadres: leurs durée de travail est aujourd’hui de 37 heures avec une variation limitée à une heure trente, elle passerait à 37 heures demain. Leur rémunération basée sur une convention de forfait hebdomadaire en heures, déclenche des Tranches Exceptionnelles d’Activités (TEA) au-delà de 38 heures 30 de travail hebdomadaire. TEA donnant lieu principalement à une récupération en temps.

Le projet supprime les TEA, toute heure travaillée au-delà de 37 heures constitue alors une heure supplémentaire. Heure supplémentaire qui pourra être payée dans la limite de 200 heures par année. Bilan mitigé, avec un projet qui mêle avantage et inconvénient, perte et gain. Nous espérons que la souplesse introduite par les heures supplémentaires permettra de rendre officiel de nombreuses heures de travail non déclarées.

Côté négatif

Le projet apporte aucune modification au fonctionnement du compte épargne temps (CET). Alors que vous êtes nombreux à souhaiter pouvoir gérer vos vacances et votre temps de travail sur un temps plus long qu’une année, alors que le CET pourrait être un outil adéquate pour apporter une réponse à ce besoin, la direction n’a pas accepté les propositions de l’intersyndicale.

Le projet entérine un CET minimaliste, réservé au plus de 45 ans pour une utilisation exclusive dans le cadre d’un congé de fin de carrière. Plus d’informations très prochainement. N’hésitez pas à vous rapprocher de l’équipe CFTC pour des informations complémentaires.

Amicalement

Leave a reply:

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Mobile Sliding Menu